Sa mère se dévoue pour porter le bébé de sa fille

Ce week-end, le gouvernement du Portugal à accordé, à une femme de 50 ans, l’autorisation de porter le bébé de sa fille. Une première pour le pays et pour la famille, donner naissance à son petit enfant, ce n’est pas commun. 

Sa mère se dévoue pour porter le bébé de sa fille

La première mère porteuse au Portugal ne sera autre que la grand-mère de l’enfant à naitre, un geste hors du commun d’une mère qui souhaite permettre à sa fille, stérile, de fonder une famille.

Le point de départ

La fille de la future mère porteuse a 30 ans et n’est plus en mesure d’avoir d’enfants depuis que son endométriose l’a obligé à faire enlever son utérus. Avant cette lourde opération, la jeune femme avait fait congeler ses ovocytes dans l’espoir de devenir mère un jour. C’est finalement sa mère qui lui permettra de satisfaire son désir d’enfant dans peu de temps.

Un geste volontaire

La loi Portugaise sur la GPA stipule que seules les femmes concernées par la stérilité ont la possibilité d’avoir recours à une mère porteuse et que cet acte est volontaire, autrement dit, sans contrepartie financière. Pour qu’une GPA soit possible, les deux parties doivent signer un contrat qui recense les conditions dans lesquelles doit se dérouler la grossesse et les dispositions à prendre en cas de complication.

Cette femme à décidé d’offrir un cadeau inestimable à sa fille,  celui de fonder sa propre famille malgré sa stérilité.