23è semaine de grossesse - 25è semaine d'aménorrhée

Le développement de bébé est de plus en plus rapide : il grandit et grossit beaucoup !

Foetus:: 28 cn et 560 g

C’est le dernier mois de votre deuxième trimestre ! Vous commencez peut-être à être impatiente de rencontrer bébé ? Patience…

Ce qui change du côté pour la future maman

Votre utérus a atteint l’ombilic, il bascule vers l’avant. Vos côtes s’écartent légèrement, vos organes (estomac, intestin) se sont déplacés pour lui laisser la place de s’épanouir. Votre centre de gravité se modifie.

Vous êtes imprégnées de progestérone : elle permet à vos ligaments de s’assouplir en vue de l’accouchement, ce qui peut provoquer de petites douleurs lombaires ou des tensions dans le bas ventre.

La progestérone ralentit aussi votre digestion : conséquences, des remontes acides vous gêneront peut-être. Il existe des solutions pour vous soulager : parlez-en à votre médecin.

Le diaphragme remonte, sous la poussée de l’utérus : vous êtes plus essoufflée et c’est normal !

Notre conseil

Pensez à pratiquer la bascule du bassin pour soulager votre dos et rééquilibrer votre posture.

Inscrivez-vous à vous à un cours de préparation à la naissance : il faut s’y prendre à l’avance pour être sûre de choisir celle qui vous conviendra. Ce que vous allez y apprendre aidera à bien vivre votre grossesse !

Vous pensez reprendre le travail après votre congé maternité. Commencez à faire le tour des modes de garde disponibles près de chez vous. Les listes d’attente pour avoir une place en crèche sont parfois très longues. Plus vous vous y prendrez tôt et plus vous aurez de chances d’avoir une place en crèche.

Le développement de bébé

Bébé mesure environ 28 cm et pèse 560 grammes. Il bouge toujours autant ! Ses yeux et ses paupières sont formés. Ses bourgeons dentaires font leur apparition. Une gaine protectrice se forme autour de sa moelle épinière.

Les proportions de son corps sont de plus en plus harmonieuses. Le développement cellulaire passe à vitesse grand V. Les cellules nerveuses, désormais spécialisées entre cellules motrices et sensorielles, se multiplient à raison de 60 000 à la minute !