Belgique: quand bébé apprend la langue des signes pour communiquer

Les bébés n'arrivent pas toujours à exprimer leurs besoins par la parole, cette crèche belge a décidé de leur apprendre à signer.


Belgique: quand bébé apprend la langue des signes pour communiquer

La crèche Les Mômes à Auderghem, a développé une toute nouvelle technique en Belgique pour permettre aux enfants en bas âge de s'exprimer quand ils n'ont pas encore l'usage de la parole. Les 60 enfants présents ont en effet appris la langue des signes.

Utile quand bébé ne sait pas encore parler

La directrice de la crèche, Nathalie Blanchart, explique que l'idée est venue au mois de décembre à une occasion un peu spéciale: "Nous accueillions un enfant malentendant à qui on apprenait le langage des signes à la crèche. On s’est rendu compte que tous les autres enfants étaient intéressés par ce langage. Du coup, il nous a semblé intéressant de former les puéricultrices."

Suite à quoi les puéricultrices ont toutes reçues une formation pour apprendre à signer, même le personnel de cuisine qui peut désormais expliquer les aliments en signant. Concernant les enfants en bas âge, ils sont à même d'exprimer des besoins simples: "je suis content", "j'ai faim", "j'ai envie de faire pipi", "j'ai soif"...

Des parents satisfaits

Les parents des enfants de la crèche Les Mômes paraissent ravis. "J’y vois un avantage énorme" nous explique Sonia, maman d'un enfant de 23 mois. "Ne pas comprendre son enfant peut être extrêmement frustrant. Les signes sont plus faciles que la parole. Mon fils peut exprimer ses besoins : je veux encore du pain ou de l’eau par exemple." Mais cela requiert un investissement de la part des parents également, généralement satisfaits. "Il faut travailler un petit peu chaque jour. Mais l’équipe de la crèche nous fait de petites vidéos sous forme de défis. Pour moi, ce n’est pas uniquement utile avec mon fils. Je peux maintenant communiquer avec une collègue qui est malentendante" rajoute Sonia.

Une méthode à déployer dans d'autres crèches?

Nathalie Blanchart en profite pour expliquer que le langage des signes n'est pas un frein au langage oral, au contraire. "Les enfants, déjà tout petits, s’expriment en faisant des gestes : au revoir, bravo, etc. C’est juste une aide et un support pour que les enfants puissent s’exprimer correctement avant l’acquisition du langage" déclare-t-elle.

Valérie Cops, échevine de la petite enfance à Auderghem, souhaiterait diffuser cette technique déjà exploitée en France et aux Etats-Unis à d'autres établissements. "Etant donné les résultats très convaincants de l’expérience, j’aimerais bien généraliser ce programme aux trois autres crèches communales" explique-t-elle.

Crédit photo: Droledemums