A partir de 3 mois, bébé connait déjà la peur.

A l’âge de 3 mois et demi, votre bébé est déjà en mesure de reconnaitre une expression de peur sur un visage, bien plus qu’il n’est capable d’identifier un sourire. C’est ce que démontre une étude du CNRS.


A partir de 3 mois, bébé connait déjà la peur.

Le sentiment de peur se traduit par une expression bien particulière et presque universelle. Les yeux exorbités, la bouche ouverte et les sourcils relevés, cela a longtemps été un signal d’alerte indispensable à la survie de nos ancêtres. Cette expression bien particulière semble retenir l’attention des nourrissons, bien plus que les sourires. Cette observation a poussé les chercheurs du CNRS à se demander comment les bébés pouvaient apprendre si vite à interpréter la peur qui n’est pourtant pas si courante dans leur vie.

Il n’est pas simple de réaliser une étude avec des nourrissons et de récolter des résultats corrects. Il faut alors faire preuve d’ingéniosité pour obtenir des réponses tangibles. Afin d’arriver à la conclusion que la peur retenait plus l’attention des nourrissons que le sourire, les chercheurs ont présenté des visages « bruités » (flous, pixélisés, granuleux) et du « bruit visuel pur » (images composées de taches) à des bébés âgés de 3,6 et 12 mois. Puis, ils ont étudié les comportements des nourrissons (direction du premier regard, préférence visuelle …), résultat, les enfants se contrent plus sur les visages que sur les images floutées et ce dès 3 mois.

Pour pouvoir quantifier la capacité d’un nourrisson à être attentif à un visage plutôt qu’un autre, ces derniers avaient soit une expression de peur soit souriante. Et les nourrissons avaient plus de facilité à détecter les visages de peur que les visages souriants.

Voilà peut-être une trace d’un instinct primitif, une question reste tout de même sans réponse, qu’est-ce qui attire plus l’attention d’un bébé dans un visage de peur que dans un visage souriant ?