Vacarme dans les cantines, les écoles réagissent

La cantine, le lieu convivial d’un repas entre copains de classe qui se transforme parfois en cours de récréation ! Après divers tentatives, pour réduire le bruit pendant les repas, les écoles réagissent et imposent le silence à table.


Vacarme dans les cantines, les écoles réagissent

80 décibels, c’est le niveau sonore moyen mesuré dans les cantines belges. C’est aussi le bruit d’un orchestre de percussion, de la circulation des voitures sur un grand boulevard ou du passage du métro. Autant vous dire qu’un repas dans ces conditions n’est pas agréable pour tout le monde.

Lors d’un reportage de la RTBF à l’école Saint-Louis Velaine à Celles, Madame Marie-Anne Poulain, l’institutrice qui gère les repas à l’école, explique que divers alternatives ont été mises en place pour éviter le vacarme des cantines : mettre de la musique, écouter les nouvelles à la radio, … mais rien à fonctionné. « Autrefois on acceptait que les enfants chuchotent mais très vite le ton monte, on ne s’entend plus. ». D’ailleurs, le bruit ne gène pas que les adultes, quand certains enfants se bouchent les oreilles, d’autres se plaignent de migraines quotidiennes. L’école s’est vue obligé de réagir : désormais, on mange en silence !

L’école de Celles n’est pas la seule à avoir adopté des solutions radicales contre le bruit des cantines. De plus en plus d’établissements se voient contraints de mettre en place de nouvelles règles pendant les repas. Mais toutes les écoles ne sont pas favorables au silence complet. Les avis sont partagés. Pour beaucoup le repas doit être un moment de partage, vivant et convivial. Mais gérer les élèves dans réfectoires, parfois trop petits, qui résonnent, ce n’est pas toujours facile.