Body-positivisme : le corps féminin postpartum

Grossesse et accouchement font partie des périodes les plus extraordinaires et douloureuses à la fois, qu’il est donné à vivre à une femme. Une femme qui devient mère voit sa vie chamboulée par un tout petit être innocent, qui pourtant fais beaucoup de bruit. Elle voit aussi son corps souffrir et subir des changements irréversibles. Pour aider les mamans à accepter leur corps postpartum, la blogueuse January Harsh à créer le compte Instagram takebackpostpartum sur lequel les jeunes mamans peuvent s’exprimer.


Body-positivisme : le corps féminin postpartum

 @ellianagilbertphotography« C’était moi, 8 jours après l’accouchement. J’étais exténuée, laiteuse, saignante, a moitié endormie, le corps endolori, mes seins étaient gorgés et exploité pour supporter mes deux enfants, on nouveau-né d’un côté, et mon enfant de deux ans de l’autre – c’était le seul moyen de leurs faire faire la sieste. […] Ce n’est peut-être pas la meilleure façon de faire mais ça a été ma vie pendant un an après la naissance de mon deuxième enfant, et je ne regrette rien. Mais mon dieu, quand je fais le bilan… Presque 4 ans plus tard, je travaille à reprendre ma vie en main petit à petit, je fais attention à mon corps et mon alimentation. Je n’allaite plus, et j’ai enfin mon cœur rien que pour moi ! Quand je pense à mes années d’allaitement, j’ai un pincement au cœur et je craque. »

Devenir maman est moment important mais délicat, qui, souvent, marque le corps définitivement. Si certaines l’assument comme preuve de leur bonheur, pour d’autres il est très difficile de se sentir comblée dans ce nouveau corps. La page takebackpostpartum prône la solidarité et le body positivisme. Les photos republiées illustrent les joies et les souffrances des mères après l’accouchement. Elles partagent leurs moments de bonheur en famille, leurs séquelles physiques et leurs difficultés, elles se soutiennent et se guident mutuellement vers l’acceptation de leur nouveau corps.

 @jennyandteets2 « Ce n’est PAS de l’anorexie, c’est un problème de thyroïdes. Je suis devenue aussi sans réaliser qu’il y avait un problème, ça en dit long sur moi. Vendredi dernier, j’ai eu une bosse dans la nuque, c’est ce qui m’a fait aller chez le docteur. J’attends toujours les résultats des analyses sanguines. Alors si vous venez d’avoir un enfant et que soudainement vous perdez beaucoup de poids, que vous avez l’air sous cocaïne, que vous ne supportez plus la chaleur et que perdez vos cheveux, et que vous avez l’impression que votre mari est nul. Allez vite consulter, vous avez surement un problème de thyroïdes. »

@jessicascreeton« La période post accouchement est une quête vers l’acceptation de toi. Tu es de retour seul dans ton corps. Tu ne seras jamais la même, tu es plus forte. »

Bien plus que de jolies photos, les clichés réalistes reflètent les différentes facettes de la maternité sans tabou. On parle de dépression postpartum, de rejet, de dégout, de douleur mais aussi de beauté et de bonheur. On peut lire de vrais témoignanges de mamans tels que celui de cette jeune maman qui a traversé une depression postpartum qui la hante toujours aujourd'hui : « Oui, c’est moi avec mon fils, en plein pic de ma dépression postpartum. Je ne pouvais pas le serrer dans mes bras tellement j’étais mal. Plus tard, j’ai eu tellement honte de mon comportement, mais grâce à ce groupe, je ne me sens plus coupable. Apparemment, c’est ce que vivent toutes les mères après leur accouchement, mais je m’en suis beaucoup voulu. Comment j’ai pu faire une chose pareille… ».

 @whenalexsmiles« Ces marques me rappellent l’endroit où j’ai fermement porter et couvert Emilia Ren. Ce corps, MOI, je ne suis peut-être plus la même, mais si elle a pu trouver autant de sécurité et de confort dans ce corps, alors je le pourrais aussi. »

 

 @ellianagilbertphotography

Le body positivisme pousse les jeunes mamans à apprécier leur nouveau corps. En partageant publiquement leurs séquelles physiques en images et leurs séquelles morales en commentaires, des femmes prennent le chemin de l’acceptation et s’épanouissent peu à peu en tant que mère.

@sarah_beth_sutter 

 

Source : @takebackpostpartum-Instagram