Nos écoles maternelles se dirigent vers une éducation plus positive

Il va y avoir du changement dans nos écoles maternelles. Le gouvernement belge soutient une initiative d’accompagnement du personnel enseignant et pédagogique vers une nouvelle éducation basée sur l’épanouissement de l’enfant. Un projet mis en évidence par les travaux de Céline Alvarez.


Nos écoles maternelles se dirigent vers une éducation plus positive

Une démarche vouée au bien-être de l’enfant

Conférencière et auteur française, Céline Alvarez a pour projet depuis quelques années de modifier les méthodes d’enseignement dans les écoles pour les diriger vers une éducation plus « respectueuse du fonctionnement humain ». Cette démarche se base sur les lois scientifiques qui régissent le développement de l’enfant. Elle propose donc une éducation propice à l’épanouissement de l’enfant et un enseignement guidé par trois principes :

  • L’enfant doit apprendre en autonomie
  • Il doit évoluer au sein d’un environnement riche et sécurisant, avec des enfants d’âges différents.
  • Il doit disposer d’un soutient individuel et bienveillant.

En 2009, pour vérifier l’efficacité de son projet, Céline Alvarez entre dans le système éducatif national français, suite à quoi elle fait une première expérience à Gennevilliers, en Zone d’Education Prioritaire et Plan violence de 2011 à 2014. Il semblerait que son projet ait porté ses fruits. Selon elle « la recherche en neurosciences affectives et sociales montre aujourd’hui à quel point le lien humain est fondamental pour notre plein épanouissement physique, cognitif et social. Tout était pensé pour que les enfants puissent réellement être connectés, rire, échanger, s’exprimer, s’entraider, travailler et vivre ensemble. Cette reliance sociale fut un véritable catalyseur d’épanouissement et d’apprentissage. Ces apports ne sont qu’un début. »

Un projet qui arrive en Belgique

Aujourd’hui, ce projet d’éducation positive voit le jour sur le sol belge. Grâce au soutient du Ministère de l’Enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Ministre Marie-Martine Schyns, Un accompagnement expérimental à large échelle est proposé, pour une période de 9 mois à compter d’octobre 2018, aux enseignants et équipes pédagogiques volontaires. Un appel à projet à donc été lancé début juin à toutes les écoles maternelles qui souhaiteraient se diriger vers un apprentissage basé sur les principes biologiques de l’épanouissement humain.

Ce projet est donc soutenu par le gouvernement belge mais aussi par l’Université de Namur et l’association Emergence Asbl.

Une éducation plus humaine, plus sociale et plus positive dans nos écoles maternelles. Qu’en pensez-vous ?