Phénomène Bébé 2.0

Un nouveau phénomène a pis beaucoup d'ampleur ces dernières années, nommé le "sharenting" , c'est simplement le fait rendre publique des photos de ses efnats. 30% des bébés ont déjà une empreinte numérique avant leur naissance. En effet parents de huit enfants sur  dix partagent des photos de leurs enfants sur les réseaux.


Phénomène Bébé 2.0

Grâce à une étude récente, menée par une entreprise de faire-part, nous en apprenons un peu plus sur le sharenting , néologisme issu de la contraction de "share" (partager) et "parenting" (être parent); elle nous communique quelques chiffres.

Dans notre société toujours plus connectée, une grande majorité des parents partagent leurs petits moments de bonheur sur les réseaux sociaux, aux yeux de tous. Et cela rentre tellement dans la normalité que personne ne fait plus vraiment attention à certaines précautions. 

Seulement 13% des parents veilleraient à cacher le visage de leurs enfants sur les photos.

Pourquoi ? 

Touts simplement un réflexe narcissique, montrer que ses enfants sont beaux et que tout le monde est heureux. Pas étonnant qu'avec 52% des parents qui se disent accro à leurs smartphones, que ce phonème ne fasse qu'augmenter.

Selon l'étudeparmi les moins de 30 ans de la génération Y, un quart annoncent la grossesse sur Facebook. Ce chiffre tombe à 18 % chez les plus de 30 ans.

Le seul frein à ces publications, est quand les enfants en question, ne sont pas ceux, de celle ou celui qui a posté la photo, en effet 71% des parents refusent que leurs proches postent des photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux. 

Elle nous fait aussi part, d'un autre fait inquiétant, c'est que nos enfants connectés de plus en plus jeunes, perdent certains plaisirs que nous avons pu avoir pendant notre enfance puisque 87% des moins de 8 ans ont un accès à un écran, et 28% d'entre eux préfèrent les écrans interactifs aux jeux traditionnels.