Triple infanticide : une mère est de nouveau acquittée

Une mère de 5 enfants résidant à Metz (département de la Moselle), accusée d'un triple infanticide, vient d’être de nouveau acquittée ce mercredi 11 mars. Des restes de corps de nourrissons avaient été cachés dans toute la maison.


triple infanticide

Triple infanticide (ou triple déni de grossesse)

Karine Hatterer, mère de 5 enfants, avait été jugée puis acquittée en 2018 pour les meurtres de trois nourrissons. Le procès vient d’être réouvert ce lundi dernier car le parquet considère que les circonstances de ces décès restent troubles. Le verdict est donc tombé : elle a été reconnue non coupable de ce triple infanticide.

On l'accusait d'avoir volontairement privé ses trois nouveau-nés de soins. De son côté, la maman a toujours affirmé qu'elle n'était pas au courant de ses grossesses. De plus, elle a déclaré que les bébés sont morts à la naissance. Elle ajoute également qu'elle n'a pas eu le courage de prévenir les secours. Lors de son procès, elle n'a pas cessé de dire qu'elle ne les a pas tués, au contraire elle les a pris et serré dans ces bras.

Les accouchements se seraient produits dans un garage, puis dans un terrain vague et enfin dans les toilettes.

L'hypothèse du déni de grossesse a aussi été écartée par la cour. Les causes du décès n'ont pu être révélés en raison de l'état de décomposition des corps.

Le portrait de la mère de famille

Son entourage la décrit comme une mère aimante pour ses enfants et par ailleurs très soumise à son mari. Quant à elle, elle évoque qu'elle subissait des violences physiques et morales de la part de son mari.

Les corps retrouvés dans plusieurs pièces de la maison

C'est entre 2007 et 2009 que le père de famille découvre les petits corps dans différents endroits de la maison : l'un dans le congélateur, un autre dans un panier à linge sale et un troisième dans les combles de la chambre des enfants.  

Une sale histoire !