Grossesse : quand tomber enceinte après une fausse couche ?

Quel délai faut-il attendre entre une fausse couche et une nouvelle grossesse ?


Grossesse : quand tomber enceinte après une fausse couche ?

Les fausses couches spontanées et les morts fœtales in utero avant 24 semaines affectent une grossesse sur cinq. Une proportion relativement élevée… Beaucoup de femmes peuvent donc s’interroger :à quel moment peut-on commencer une nouvelle grossesse après une fausse couche ?

La question soulève de nombreux débats. Certains spécialistes préconisent d’attendre au moins six mois entre la fausse couche et le début d’une nouvelle grossesse de façon à permettre au corps de bien récupérer. Et à la maman de se remettre également psychologiquement de cette épreuve…

D’autres estiment au contraire qu’il ne faut pas attendre, d’autant plus si la maman est âgée. On le sait, plus l’âge de la maman est avancé, plus le risque de fausse couche est important. Le risque de fausse couche après 40 ans est de 30 % et il passe à 50 % à partir de 45 ans.

Favoriser un délai court pour une grossesse sans problème

Les travaux scientifiques récents tendent à conforter cette seconde hypothèse : le délai entre une fausse couche et une nouvelle grossesse ne doit pas être long.

Ainsi, une étude écossaise (Love E, Bhattacharya S, Smith N and al. Effect of interpregnancy interval on outcomes of pregnancy after miscarriage: retrospective analysis of hospital episode statistics in Scotland.) a analysé l’évolution de 309 370 grossesses survenues après une fausse couche, selon le site Gyneco on line. Elle a particulièrement étudié le délai qui séparait la fausse couche de la grossesse pour voir si celui-ci avait une incidence sur le bon déroulement de la deuxième grossesse.

Résultat : le taux de naissances vivantes était de 85 % si la maman avait attendu moins de 6 mois entre sa fausse couche et sa grossesse et de 73 % si elle avait attendu plus de 24 mois. Les scientifiques expliquent difficilement ces résultats : incidences de l’âge, du comportement et du mode de la mère ?

Quoiqu’il en soit, il semble qu’un délai court entre une fausse couche et une nouvelle grossesse favorise les chances d’avoir une grossesse sans complication. Il convient juste d'attendre le retour des règles et d'un nouveau cycle qui indique que le corps est prêt à accueillir bébé.

Mais au-delà des critères physiques, il ne faut pas négliger l'aspect psychologique. Subir une fausse couche est un évènement traumatisant, et il faut être sûre de s'être remise de cette épreuve avant d'envisager une nouvelle grossesse. Un avis médical sera toujours préférable, notamment si une femme est sujette à des fausses couches à répétition, pour identifier l'origine du problème.