Les dons d’ovocytes : ils sont encore trop rares

Des centaines de femmes acceptent chaque année les difficultés d’un prélèvement de leurs cellules reproductrices pour donner la chance à d’autres femmes d’avoir des enfants. Mais la demande de dons est encore trop élevée face au nombre de dons effectués dans une année.


Les dons d’ovocytes : ils sont encore trop rares

Qu’est-ce que le don d’ovocyte ?

C’est un réel espoir pour de nombreux couples qui désirent devenir parents. Une femme infertile peut avoir la chance de devenir mère grâce à une femme ayant accepté de faire don de quelques ovocytes.
Chaque femme possède des milliers de ces cellules reproductives. Une dizaine se développe mensuellement pour aboutir à l’ovulation d’un seul ovocyte.

 

Quelles sont les conditions pour faire un don d’ovocytes ?

En Belgique, le don d’ovocyte peut s’effectuer entre 2 personnes qui se connaissent (don direct ou dirigé) ou 2 personnes qui ne se connaissent pas (don anonyme).

En revanche, il est interdit de recruter et honorer les donneuses. La seule possibilité pratique est donc de venir avec une donneuse de son entourage.

En règle générale, il est préférable que la donneuse ait entre 25 et 39 ans, qu’elle soit déjà maman et qu’elle ne soit pas dépendante psychologiquement de la receveuse. Il faudra tout de même qu’elle réponde à des critères médicaux stricts avant d’être acceptée.

 

Quel est le traitement ?

La donneuse reçoit un traitement de stimulation ovarienne pour obtenir plusieurs follicules et plusieurs ovocytes. Cela dure environ 10 jours. Lorsque les follicules arrivent à maturité, l’ovulation est déclenchée par une injection.

La donneuse doit être à la clinique le jour du prélèvement pour une hospitalisation ambulatoire. Le prélèvement se fait sous anesthésie générale légère.

Le traitement est en général bien supporté et la stimulation ne diminue pas les chances de la donneuse d’être de nouveau enceinte. Les effets indésirables sont exactement les mêmes que ceux de la stimulation ovarienne.

 

Qui peut bénéficier d’un don d’ovocyte ?

Tous les couples ne pouvant avoir d’enfant sont concernés. Le couple receveur doit être en âge de procréer. Ainsi, ils effectuent une démarche médicale et légale de Procréation médicalement assistée (PMA) Mais pour ce type de démarche, il faut savoir être patient. Un ovocyte peut se faire attendre deux ans. Pour cela, des couples partent à l’étranger afin de raccourcir les délais ou lorsque la femme a plus de 43 ans.

Les résultats dépendent avant tout de la qualité des ovocytes et donc de l’âge de la donneuse. Plus elle est âgée, plus les chances de grossesses se réduisent.