L'hystérographie : qu'est-ce que c'est ? Pourquoi réaliser cet examen ?

L'hystérographie est l'un des examens réalisé lorsque l'on teste votre fertilité. D'ordre radiologique, il concerne l’utérus et des trompes de Fallope.


hystérographie
Sommaire
  1. Hystérographie : Pourquoi réaliser cet examen ?
  2. Que peut révéler l'examen ?
  3. À quel moment le faire ?
  4. Comment se déroule l'hystérographie ?

Hystérographie : Pourquoi réaliser cet examen ?

L’hystérographie est en pratique systématiquement proposée aux couples qui présentent des signes d'infertilité. Cela peut aussi être pertinent pour les couples qui essaie de faire un bébé depuis un certain temps.

Elle permet de s’assurer que les trompes utérines ne sont pas bouchées grâce à l’injection d’un produit de contraste via une sonde, par voie vaginale. On peut donc à ce moment constater une gêne qui pourrait empêcher la nidation de l’œuf fécondé.

Que peut révéler l'examen ?

  • Dans le meilleur des cas aucune anomalie ne sera detectée, ainsi le couple ne sera pas considéré comme infertile.

  • Il est possible que cet examen montre une malformation utérine, la présence de fibromes ou de polypes ou encore l'obstruction de l'une des deux trompes de Fallope. Néanmoins rien ne sert de céder à la panique, il existe encore des solutions qui vous seront proposées afin d'augmenter vos chances d'avoir un bébé.

C'est un examen qu'on réalise lors de la première partie du cycle menstrue, en d'autres termes après les règles et avant la période d’ovulation. Le but est de percevoir l'utérus au moment où la muqueuse est la plus fine. Parmi les modalités liées à l'examen on retrouve notamment la prescription d'antibiotique pour éviter toute infection génitale due à l’examen.

Par ailleurs, être à jeun n'est pas nécéssaire. Cependant, il est impossible de réaliser cet examen lorsqu'on est enceinte ou intolérante à l’iode.

L’examen se déroule en position gynécologique de la même manière qu'une radio du bassin. Par ailleurs, il est préférable que la vessie soit vide. Le médecin va injecter le produit de contraste dans le vagin. Puis, il va visualiser la progression du liquide dans les organes.

Nous vous recommandons de porter une protection hygiénique le jour suivant car des résidus du produit de contraste peuvent s’écouler. Par ailleurs, en cas de pertes de sang ou de douleurs, consultez rapidement. C'est peut-être une infection.

Pour finir, sachez que l'hystérographie peut engendrer des douleurs plus ou moins vives. Que ce soit lors de l’introduction de la sonde ou lorsque le produit se répand. Malheureusement, ces douleurs dépendent entre autres du type d’infertilité dont souffre la patiente et de l’expérience du médecin qui réalise l’examen.