Les causes psychiques de la stérilité

Certaines causes de l'infertilité, ou stérilité, peuvent avoir une origine psychique. Notre inconscient, fruit de notre histoire, retarde ou empêche parfois la grossesse.


Les causes psychiques de la stérilité

Le désir d'enfant est très ambivalent. On peut vouloir très fort un bébé, mais quelque chose, à l'intérieur de soi, résiste et l'on n'en a pas conscience. Il y a comme un interdit qui "empêche" la grossesse et qui doit souvent être recherché du côté de la mère et de la famille. Ou quand la stérilité trouve sa cause dans notre psychique...

En effet, devenir mère implique de vivre une expérience de passage qui consiste à cesser d'être la petite fille de maman, pour devenir la mère de son enfant. Les jeunes filles ont besoin d'une reconnaissance de leur féminité. Mais si elles ne reçoivent pas, à l'adolescence, un feu vert de leur mère à devenir femme puis maman, les choses ne vont pas aller de soi.

Parfois, la stérilité est causée par une histoire de peur, purement psychique : celle de ne pas y arriver et de ne pas être à la hauteur d'une mère jugée quelques fois trop parfaite. Il y a aussi la peur d'un corps déformé, d'un accouchement difficile, etc...

Par ailleurs, notre vie est souvent un parcours organisé et planifié. Déterminées, nous programmons notre grossesse et voulons la maîtriser, avouons-le, comme un plan de carrière ou un départ en vacances. Il est pourtant nécessaire de se préparer à devenir mère et d'être disponible pour cette préparation. Celles d'entre-nous qui sont perpétuellement dans le contrôle d'elles-mêmes et de leur vie auront peut-être plus de mal que les autres à tomber enceinte.

D'autres causes psychiques de la stérilité...

Un choc émotionnel très important peut également perturber temporairement le fonctionnement du cerveau, de sorte que l'hypothalamus} s'arrêter de tourner à plein régime. Cette information est renvoyée à l'hypophyse qui la répercute sur les ovaires ou les testicules. Des troubles s'ensuivent.

En savoir plus sur la stérilité De plus, la pression de la famille et des amis est souvent très forte. A peine marié ou mis en ménage, la seule question qui revient inlassablement est "A quand le bébé ?". Dans ces conditions, attendre sereinement qu'un enfant s'annonce n'est pas une chose facile. Surtout quand les mois passent et que rien ne vient ; surtout quand les sœurs et belles-sœurs annoncent leurs grossesses respectives. Inversement, le silence ou les non-dits des parents et des beaux-parents représentent une situation tout aussi difficile à vivre et à supporter.

La difficulté à enfanter peut également cacher des désaccords profonds au sein du couple. En effet, ne supportant plus certaines choses chez son partenaire, il peut arriver qu'une femme ait à chaque rapport sexuel un spasme qui fermerait ses trompes, rendant impossible toute fécondation. Cette stérilité est à voir comme «un verrou de sûreté» psychique qui doit être respecté. Il permet à la femme de reprendre son souffle.

Il arrive parfois qu'une émotion détourne brusquement votre attention sur autre chose, ouvrant alors une fissure dans laquelle le désir d'enfant pourra se réaliser. En effet, un choc, un deuil, un accident, une adoption ou une inscription sur une liste d'attente pour une fécondation in vitro peuvent tout déverrouiller. Les obstacles s'envolent alors, les causes psychiques de la stérilité disparaissent alors, laissant arriver une grossesse...