Le relation entre fertilité et médecine traditionnelle chinoise

De toutes les thérapies naturelles, la médecine traditionnelle chinoise est celle qui semble avoir les meilleurs résultats contre les problèmes de fertilité


médecine, médecine traditionnelle chinoise, fertilité, solutions

Acupuncture, herbes médicinales chinoises, techniques de respiration du Qi Gong, massages, digitopuncture et méditation, … Plus le temps passe, plus ces techniques issues de la médecine traditionnelle chinoise ont une bonne réputation auprès des occidentaux et des américains. En effet, elles auraient notamment des avantages pour booster la fertilité.

La fertilité vue par la médecine chinoise

Pour la médecine traditionnelle chinoise, l’infertilité est une illusion. Si les organes reproducteurs d’un couple sont intacts et fonctionnels, tout se doit de marcher. Ainsi, pour la médecine traditionnelle chinoise, le problème essentiel est dans un déséquilibre. Tout est question d’équilibre et de rétablissement de l’équilibre perturbé.

La médecine traditionnelle chinoise est donc une médecine alternative, capable de résoudre les problèmes liés à l’infertilité inexpliquée. Elle est aussi capable de traiter l’endométriose, les fibromes utérins, le syndrome des ovaires polykystiques, l’anovulation et beaucoup d’autres problèmes.

Jumelée avec des techniques de reproduction assistée, la médecine traditionnelle chinoise donne des résultats de plus en plus probants. Elle montre aussi beaucoup de bienfaits dans la résolution de l’infertilité masculine.

Equilibre énergétique

La force de vie présente dans le corps est composée de deux énergies opposées mais complémentaires nommé Yin et Yang. En travaillant ensemble, ces deux énergies maintiennent l’équilibre énergétique de chaque être humain. Le Yin est l’énergie rafraîchissante, et le Yang l’énergie chaude et dynamique. Le Yin et le Yang se nourrissent et se soutiennent mutuellement.

Durant le cycle d’une femme, les énergies du Yin et du Yang varient continuellement. Lorsqu’il y a infertilité, c’est le Yin qui doit « nourrir » l’utérus et les ovaires pendant la première moitié du cycle. Cependant, si l’énergie du Yang n’est pas suffisante, cela ne peut pas fonctionner. Il faut que l’équilibre entre les deux énergies soit présent pour que le Yin puisse féconder l’ovule. Pendant l’autre moitié du cycle, l’énergie du Yang travaille pour créer dans l’utérus un milieu naturel sain et chaud pour l’embryon. Mais si l’énergie froide du Yin est faible, le milieu sera trop chaud et empêchera la poursuite de la grossesse. C’est pourquoi il est important de maintenir l’harmonie entre les deux énergies.

Cause du déséquilibre et évolution

Selon la médecine traditionnelle chinoise, les déséquilibres sont bien souvent liés à de mauvais choix de vie. Une mauvaise alimentation ou encore du travail excessif vont perturber la circulation de l’énergie dans le corps et au niveau des organes vitaux.

Les troubles d’infertilité et les problèmes de circulation d’énergie au niveau des reins sont souvent liés entre eux. Ainsi, pour pouvoir avoir un enfant, il est important que chez les deux parents, la circulation de l’énergie de leurs reins soit parfaitement saine.

De même que le foie, en raison de ses fonctions énergétiques pour l’emmagasinage du sang, a également des incidences sur la fertilité et notamment chez la femme. Si l’énergie du foie est faible, les problèmes de déficience et de circulation du sang sont fréquents.

La rate a également un rôle dans la fertilité puisque selon la médecine traditionnelle chinoise, elle transforme l’énergie provenant de la nourriture en énergie ou en énergie de vie. Cette déficience est soulignée par un goût marqué pour des aliments sucrés, des féculents, ou encore de la fatigue.

Traitement par herbes médicinales

Chaque déficience d’énergie a ses propres signes et symptômes mis en cause, et propre spécifiquement à la médecine traditionnelle chinoise. C’est pourquoi les herbes médicinales employées en médecine traditionnelle chinoise sont prescrites selon le type de déséquilibre énergétique constaté.

Elles sont utilisées dans le but de rétablir et de maintenir l’équilibre énergétique de l’organisme. Ainsi, une femme pourra prendre deux sortes d’herbes médicinales à différents moments de son cycle. Pour faire simple, le cycle d’une femme est composée de 4 phases et chacune de ces phases nécessite une combinaison différente d’herbes médicinales, selon ce qu’il convient de faire : circuler le sang, nourrir l’énergie Yin, tonifier l’énergie du Yang etc…

Les praticiens déconseillent souvent de combiner le traitement par médicament avec celui par les herbes médicinales. Un traitement avec les herbes médicinales pendant 3 à 6 mois a souvent une incidence favorable sur la fertilité.

Traitement par acupuncture

L’acupuncture peut rétablir et maintenir un équilibre du Yin et du Yang. Elle stimule les fibres nerveuses, augmentent également le taux d’endorphines dans le cerveau. Cela stimule en retour l’hypophyse qui produit les protéines FSH et LH et régularise les organes de reproduction. L’acupuncture a ainsi une incidence sur l’activité hormonale et les chances pour un couple d’arriver à concevoir un enfant peuvent être augmentées.

Il convient bien sûr de s’assurer que le praticien utilise bien des aiguilles stériles et à usage unique. Tout comme il faut s’assurer qu’avant chaque implantation d’aiguilles, il désinfecte la zone avec de l’alcool.