Etre père à 50 ans : quels risques ?

La paternité tardive est de plus en plus fréquente. Quelles incidences a l'âge du papa sur une grossesse ?


Etre père à 50 ans : quels risques ?

On parle souvent des maternités tardives et plus rarement des paternités tardives qui sont mieux acceptées. Pourtant devenir père après 50 ans n'est pas anodin. Le regard des autres, les dangers pour la santé de bébé risquent de peser sur cette décision d'être papa tardivement.

Si vous êtes plus âgé que votre compagne et que vous souhaitez faire un enfant avec elle, mais que vous vous inquiétez des conséquences de votre âge, ce qui importe avant tout, c'est la façon dont vous vivez cette situation.

Si vous êtes convaincu que votre situation est normale, votre enfant la ressentira ainsi. Etre jeune, ce n'est pas uniquement une question d'âge, cela se passe avant tout dans votre tête.

L'espérance de vie étant d'environ 70 ans, pensez également au temps théorique pendant lequel vous aurez la chance de connaître votre enfant. Cela en vaut probablement la peine.

Quelles incidences sur la santé de bébé ?

Sur le plan physique, les risques d'être père à 50 ans passés sont très minimes, contrairement à ce qui se passe pour la mère, car l'homme produit en permanence de nouveaux spermatozoïdes, alors que la femme dispose de son capital d'ovules dès sa naissance, lesquels subissent un effet de vieillissement.

Toutefois, certaines études ont montré que l’âge avancé du père avait une incidence sur la survenue de certaines maladies, troubles psychiques ou handicaps (trisomie 21, schizophrénie…).

Sans oublier qu'en vieillissant, la qualité du sperme diminue et il devient de plus en plus difficile de concevoir un enfant. Après 24 ans, les chances de devenir papa diminue de 2 % tous les ans.

C'est à vous, en couple, de prendre votre décision, et de profiter pleinement de votre nouvelle paternité, si c'est votre choix.