L'âge des papas : quelle incidence sur la grossesse ?

L'Insee vient de rendre publics les résultats d'un sondage qu'il a réalisé en 2001 et intitulé : A quel âge devient-on papa ?.


L'âge des papas : quelle incidence sur la grossesse ?

Les résultats ne sont pas très surprenants: 62,9% des français deviennent pères pour la première fois entre 25 et 34 ans, soit 28,1% entre 25 et 29 ans et 34,8% entre 30 et 34 ans. Autour de ces âges-là, relevons que 19,1% des hommes auront leur premier bébé entre 35 et 39 ans et 7,2% entre 40 et 44 ans.

Quant aux autres tranches d'âge, les chiffres sont plus faibles: 0,4% des français auront leur bébé entre 15 et 19 ans, 0,9% entre 50 et 54 ans.

Passés les 55 ans, les papas se raréfient: ils ne seront plus que 0,4% à mettre en route un premier petit bout ...

L'âge avancé du futur papa

Si vous êtes plus âgé que votre compagne et que vous souhaitez faire un enfant avec elle mais que vous vous inquiétez des conséquences de votre âge, ce qui importe avant tout, c’est la façon dont vous vivez cette situation. Si vous êtes convaincu que votre situation est normale, votre enfant la ressentira ainsi. Etre jeune, ce n’est pas uniquement une question d’âge, cela se passe avant tout dans votre tête.

L’espérance de vie étant d’environ 70 ans, pensez également au temps théorique pendant lequel vous aurez la chance de connaître votre enfant. Cela en vaut probablement la peine.

Sur le plan physique, les risques sont très minimes, contrairement à ce qui se passe pour la mère, car l’homme produit en permanence de nouveaux spermatozoïdes, alors que la femme dispose de son capital d’ovules dès sa naissance, lesquels subissent un effet de vieillissement. C’est donc à vous, en couple, de prendre votre décision, et de profiter pleinement de votre nouvelle paternité, si c’est votre choix.

L'âge du papa et les répercutions sur la santé

L’on savait déjà que chez les femmes, une grossesse tardive - entendez : après 35 ans - présentait plus de dangers qu’une grossesse d’une femme de 25 ans notamment en ce qui concerne le risque accru de trisomie 21.

L’on ne savait pas par contre que l’âge du papa au moment de la conception pouvait lui aussi influencer la santé des bébés.

Une étude anglo-saxonne sur la paternité tardive vient de démontrer que certains de ces bébés présentent un risque de schizophrénie plus élevé que ceux nés de pères jeunes. En effet, le risque pour un enfant d’être atteint de schizophrénie doublerait si le père a aux alentours de 45 ans et triplerait s’il est âgé de plus de 50 ans !