L'épilepsie chez la femme enceinte : une grossesse sous surveillance

La grossesse d'une femme enceinte épileptique doit être suivie de près pour assurer la santé de la maman et du bébé.


L'épilepsie chez la femme enceinte : une grossesse sous surveillance

Chaque année, 2000 enfants naissent de mamans épileptiques : ils représentent 0,3 à 0,5 % des grossesses. Des grossesses qui ont dû être surveillée de très près car les femmes enceintes épileptiques sont confrontées à deux types de problèmes :

  • Les nausées et les vomissements du premier trimestre peuvent gêner la prise des anticonvulsivants et accroître, de ce fait, le risque de crises.
  • Certains médicaments anti-épileptiques sont plus toxiques que d'autres. Il semble que des doses inadaptées de ces médicaments puissent provoquer des malformations fœtales:
  • La phénytoïne est la plus suspecte.
  • Le phénobarbital semble le médicament le plus sûr.

Les précautions à prendre

Si vous souffrez d'épilepsie, sachez que vous pouvez mener à bien votre grossesse si vous prenez certaines précautions :

  • Informez votre médecin dès votre désir d'enfant ou dès que vous êtes enceinte afin qu'il adapte son traitement à votre état.
  • Essayer d'équilibrer votre épilepsie avec un seul médicament pendant les mois qui précèdent votre grossesse.
  • Prenez des compléments d'acide folique.
  • Prenez de la vitamine D tout au long de votre grossesse.
  • Prenez de la vitamine K le 8ème et 9ème mois.
  • Faites une échographie tous les mois pour dépister une éventuelle malformation.
  • N'oubliez pas de prendre vos médicaments.
  • Prenez beaucoup de repos.