L'hypertension artérielle de la femme enceinte : quels dangers ?

L'hypertention artérielle pendant la grossesse touche 10 % des femmes enceintes : elle peut être à l'origine d'une grossesse à risques.


L'hypertension artérielle de la femme enceinte : quels dangers ?

Grâce aux traitements actuels, l'impact de ces maladies sur une grossesse est beaucoup mieux contrôlé. Une telle grossesse doit toutefois être étroitement surveillée car elle est considérée comme étant "à risque". 
L'hypertension artérielle (ou pression artérielle élevée) désigne une pression trop élevée du sang qui circule à l'intérieur de vos artères. On parle d'hypertension artérielle à partir d'une tension artérielle située de manière constante à 14/9 et/ou au-delà.

La crise d'éclampsie est l'une des conséquences les plus dangereuses de la grossesse car elle menace la maman mais aussi le bébé. Cette crise s'annonce par une douleur abdominale droite intense, une perception de mouches volantes devant les yeux, des bourdonnements d'oreilles et des maux de tête. Pendant la crise, la future maman est secouée par des convulsions et peut perdre connaissance. Depuis l'amélioration des moyens de surveillance, la crise d'éclampsie est devenue exceptionnelle.

Des règles de vie à suivre

  • Boire entre 1,5 et 2 litres par jour afin que vos reins puissent travailler plus facilement;
  • S'allonger en cours de journée sur le côté gauche afin de faciliter le retour de la veine cave. Pour rappel, c'est la veine qui conduit le sang du bas du corps vers le haut et qui passe à droite de l'utérus.
  • Diminuer la consommation de sel.
  • Faire des exercices de relaxation, de yoga ou de sophrologie qui contribuent à faire tomber la pression.
  • Prendre votre tension tous les jours à la maison grâce à des appareils conçus à cet effet.

Les risques encourus

Pour Bébé :

  • Retard de croissance intra utérin ou hypotrophie: le poids du bébé à la naissance est plus faible (poids inférieur à 2,5 kg) car l'hypertension ralentit les apports nutritifs au fœtus. Ainsi, le développement de ses organes peut en souffrir et il naît petit et maigre.

  • Hématome rétroplacentaire avec souffrance fœtale.

Pour la future maman :

  • des œdèmes
  • de l'albumine dans les urines
  • un risque de toxémie gravidique
  • une crise d'éclampsie pouvant entraîner la mort de la maman et de son bébé
  • un avortement
  • des complications rénales, oculaires ou cardiaques

Traitement

Afin d'éviter toutes complications, il vous est généralement proposé une courte hospitalisation afin de rechercher la cause de cette hypertension artérielle et d'empêcher la gravité.

  • L'hypertension artérielle se soigne tout d'abord par un repos complet.
  • Votre gynécologue prescrit des médicaments hypotenseurs qui sont sans danger pour bébé.
  • Vous devez quotidiennement compter les mouvements de votre bébé. Une diminution de ses mouvements doit vous conduire à appeler d'urgence votre gynécologue car elle traduit une souffrance de votre bébé.

Il faut efficacement se soigner afin d'éviter que l'hypertension artérielle s'aggrave et devienne une toxémie importante. Il s'agit d'une complication de l'hypertension artérielle qui peut provoquer une crise d'éclampsie (convulsions graves) ou un décollement du placenta (hémorragie).

Dans certains cas, votre gynécologue décidera d'avancer la date d'accouchement pour protéger votre vie et celle de votre bébé.