Grossesse et MST : quels risques pour bébé ?

Chlamydiae, gonococcie, syphilis... quels sont les risques pour une femme enceinte et son bébé ?


Grossesse et MST : quels risques pour bébé ?

Les maladies sexuellement transmissibles ne se limitent pas au sida ou à l’herpès. D’autres maladies doivent vous alerter si vous êtes enceinte ou avez le projet de d’attendre un bébé.

Les chlamydiae

C’est une infection très fréquente qui passe le plus souvent inaperçue : des pertes et une irritation locale peuvent vous alerter. Le risque lors d’unegrossesse est une contamination membranes de l’œuf avec un risque d’accouchement prématuré d’une part et d’autre part, uneinfection au moment de l’accouchement lui-même. Cette maladie peut provoquer chez bébé une grave conjonctivite et une pneumonie. Il vaut mieux effectuer un test de dépistage avant d’être enceinte.

La gonococcie ou blennoragie

Cette infection entraîne généralement des pertes importantes ainsi qu’une irritation vulvo-vaginale. Comme dans le cas des chlamydiae, les membranes de l’œuf peuvent être infectées et un accouchement prématuré peut être provoqué par cette infection. Lors de l’accouchement, bébé peut être contaminé, ce qui provoque une conjonctivite grave.

La syphilis

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, cette maladie vénérienne n’a pas disparu. La syphilis maternelle peut se transmettre à partir du 5ème mois : untest de dépistage est donc obligatoire lorsque la déclaration de la grossesse est effectuée. En cas de résultat positif, la femme enceinte suite un traitement à base de pénicilline. Si le traitement est commencé avant le 5ème mois de grossesse, bébé ne court aucun danger.

Si cette maladie n’est pas soignée, il n’existe que 35 % de chances pour qu’une grossesse arrive à terme et que le bébé naisse sans malformation ou handicap.