L'aménorrhée signifie-t-elle toujours une grossesse ?

L'aménorrhée se caractérise par l'absence de règles et ne doit pas être prise à la légère. Enceinte ou simple aménorrhée ? Telle est la question...


aménorrhée

L'aménorrhée correspond à l'absence de règles. Une femme qui espère et essaie d'avoir un enfant, en cas d'aménorrhée, pensera immédiatement à une grossesse. Cependant il faut rester prudent. En effet, si l'aménorrhée est souvent le premier signe, le plus visible en cas de grossesse et que la grossesse en est la cause la plus fréquente chez les femmes de 16 à 40 ans. Ce n'est pas toujours lié !

Aménorrhée : autres causes

En effet, le stress, une émotion vive, une maladie ou des traitements médicaux peuvent également la provoquer. Dans de rares cas, un trop grand désir de grossesse peut également être la cause de cette aménorrhée. En effet, les émotions agissent sur la partie du cerveau qui contrôle le fonctionnement hormonal, elles peuvent donc provoquer un dérèglement qui retarderait l'apparition des règles.

Dans le cas de cycles très réguliers et de l'utilisation d'un test de grossesse très fiable (99% de fiabilité), on peut envisager un test de grossesse dès le premier jour de retard. Cependant, on conseille toujours d'attendre au moins quelques jours car ces tests de grossesse ne sont pas remboursés par la sécurité sociale. Un peu de patience est de fait peut-être utile !

Comment calculer ?

Dans le cas d'une grossesse, votre gynécologue vous parlera de deux calculs différents : vos semaines d'aménorrhée et vos semaines de grossesse. Quelle est la différence entre ces façons de compter ? Et comment s'y retrouver ?

Les semaines d'aménorrhée : le calcul démarre à la date de vos dernières règles. Il est en effet plus facile de déterminer la date de vos règles que celle de la fécondation, qui reste approximative. Il est alors plus aisé de fixer la date de votre accouchement, la grossesse correspondant à 41 semaines d'aménorrhée.

Pour convertir sa date de grossesse (SG) en à une date en semaines d’aménorrhée (SA), il suffit d’ajouter deux semaines. On estime en effet qu’une grossesse à partir de 41 semaines de SA, soit 39 SG.

Alors, si vous êtes à 5 SA, vous êtes en réalité à 3 SG.

En résumé, pour faire le calcul il suffit de suivre cette équation mathématique : x SA = y SG + 2, ou encore y SG = x SA - 2.

De plus, ayant besoin de données précises, le corps médical choisit le mode de datation de la grossesse en semaines d’aménorrhée. C'est pourquoi, il vaut mieux être à l’aise avec cette méthode de calcul, car il sera souvent évoqué sur les comptes-rendus d’échographie ou de prise de sang.