Surmonter une fausse-couche : quelques conseils

Voilà un sujet grave et triste qui est peu souvent traité tant il est délicat...


Surmonter une fausse-couche : quelques conseils

Voilà un sujet grave et triste qui est peu souvent traité tant il est délicat... Pourtant, on estime à une sur cinq le nombre de futures mamans devant affronter une fausse-couche, que ce soit dans les premières semaines de grossesse ou quelques mois plus tard.

Il n'y a pas de recette miracle qui puisse aider à surmonter une telle épreuve mais on peut tenter de donner quelques conseils pour essayer de vivre au mieux cette terrible déception.

Premièrement, il faut comprendre, comprendre ce qui s'est passé... Et pour cela, il faut avoir le courage d'affronter son médecin ou le corps médical d'un hôpital même si c'est difficile à ce moment précis. Comprendre le pourquoi, voir quelles en sont les causes, ... pour pouvoir faire le deuil du bébé et le cas échéant, prendre toutes les précautions pour éviter que cela ne se reproduise.

Deuxièmement, il faut pouvoir laisser sa souffrance s'exprimer pleinement, ne pas se cacher et parler encore et encore de ce bébé qu'on a perdu... Ne pas avoir honte - de quoi d'ailleurs ? -, ne pas masquer sa tristesse et exprimer tout ce qui a été vécu.

Troisièmement, il est important de prendre en compte son couple : non pas une future mère ou un futur père qui ont chacun souffert mais un couple de futurs parents qui souffre à deux et qui doit se retrouver à deux avant de “relancer” un autre bébé car il est essentiel de pouvoir repartir dans l'aventure de la maternité ou paternité en ayant intégré l'enfant “perdu” dans son histoire familiale.