Une grossesse alitée pour la santé de bébé

La grossesse alitée est une épreuve pour les femmes enceintes : comment la vivre au mieux ?


Une grossesse alitée pour la santé de bébé

Si la grossesse n'est pas une maladie, elle constitue tout de même un état qui fatigue votre corps. Pour certaines futures mamans, les 9 mois de grossesse se passent un peu moins facilement que prévu.

Certaines femmes enceintes ont besoin de beaucoup de repos. Rester allongée pendant quelques semaines ou quelques mois est parfois nécessaire au bon déroulement de la grossesse.

Même si elle se déroule moins activement qu'une autre, la grossesse alitée peut tout de même se révéler très épanouissante.

Une grossesse alitée car la santé de bébé est en jeu

Certaines femmes se voient recommander une grossesse alitée, pas parce qu'elles sont particulièrement fatiguées mais parce que leur santé ou celle de leur bébé est en jeu. Notamment:

En cas de contractions. 
Liées à une hyperactivité de l'utérus, les contractions entraînent des modifications du col qui s'ouvre et se raccourcit. Ce sont les signes avant-coureurs d'un accouchement prématuré. Il faut donc absolument éviter que votre bébé ne pèse sur votre col de l'utérus, et rester allongée est le seul moyen.

En cas de placenta praevia . 
On qualifie de praevia un placenta dont la position est anormale : au lieu d'être situé assez haut dans l'utérus, il se trouve plus bas, à proximité du col qu'il recouvre en partie, gênant le passage du fœtus. Cette position particulière favorise le saignement, car le placenta se décolle facilement lorsque l'utérus se contracte. Rester allongée évite les hémorragies liées au placenta praevia.

En cas de retard de croissance intra-utérin.
Cela signifie que le bébé in utero est plus petit qu'il devrait pour l'âge de la grossesse. Le bébé ne grossit pas assez et a des mensurations insuffisantes pour son terme. Une obligation de repos s'impose, sur le côté gauche de préférence pour éviter de faire pression sur la veine cave (veine qui ramène la circulation sanguine du bas du corps vers le haut et qui passe à droite de l'utérus). Le placenta est ainsi mieux nourri et votre bébé peut rattraper son retard de croissance.

En cas d'hypertension artérielle.
L'hypertension artérielle désigne une pression trop élevée du sang qui circule à l'intérieur de vos artères. L'hypertension peut se compliquer et entraîner une toxémie gravidique avec un risque de crise d'éclampsie. Cette crise s'annonce par une douleur abdominale droite intense, une perception de mouches volantes devant les yeux, des bourdonnements d'oreilles et des maux de tête. Pendant la crise, la future maman est secouée par des convulsions et perd connaissance. La vie de la future maman et de son enfant est en jeu.

En cas de cerclage.
Le cerclage consiste à faufiler un fil de nylon autour du col de l'utérus pour le fermer. C'est une opération qui se pratique lorsque le col ne sait plus jouer son rôle de verrou. Le plus souvent, la béance du col est due à un curetage, une IVG, un accouchement difficile d'un gros bébé ou d'une malformation de l'utérus.

C'est en fonction de la santé de la future maman, de son bébé et du terme de la grossesse que le gynécologue choisira le type de repos (à la maison ou à l'hôpital, absolu ou partiel).

Grossesse alitée: petits trucs pour garder le moral

Parce qu'une grossesse alitée n'est pas toujours gaie, suivez ces conseils pour garder le moral pendant vos quelques semaines d'inactivité.

Aménagez votre espace.
Dans votre lit ou sur le canapé, calez votre dos avec des oreillers. Aérez la pièce tous les jours : mieux vaut un pull supplémentaire qu'un air confiné. Changez vos draps régulièrement. Embellissez la pièce avec un bouquet de fleur.

Prenez soin de vous.
Vous vous sentirez mieux si vous soignez votre apparence. Prenez une bonne douche, évitez de rester en pyjama et maquillez-vous un peu.... Vos journées seront ainsi plus belles que vos nuits.

Distrayez-vous.
'est le moment de vous commencer la pile de bouquins que vous n'aviez pas eu le temps de lire. Abonnez-vous à un magazine hebdomadaire, regardez la télé, mettez à jours vos albums de photos. C'est aussi le bon moment pour apprendre à tricoter des chaussons et des brassières ou pour apprendre une langue étrangère.

Simplifiez-vous la vie. 
Simplifiez-vous la vie en utilisant les services à domicile : alimentation, fleurs, coiffeur, esthéticienne...

Mettez votre entourage à contribution.
Votre mère, amies, belle-mère seront enchantées d'être sollicitées pour aller chercher l'aîné à l'école, faire un peu de ménage, remplir le réfrigérateur.

Informez les aînés.
Expliquez à vos autres enfants le pourquoi de ce chamboulement. Ils doivent comprendre pour pouvoir accepter cette nouvelle situation.

Relativisez.
Peu importe si la chambre de l'aîné n'est pas bien rangée ou que votre conjoint prépare souvent le même dîner.
Gardez l'indispensable à porté de vous : médicaments, télécommande de la télévision, magazines, bloc-notes, stylo, livres...

Et puis, bien sûr, c'est le moment de surfer sur internet ;-). Connaissez-vous notre forum Baby ? Il vous permettra d'entrer en contact avec d'autres futures et jeunes mamans !