Tomber enceinte pendant une grossesse est-ce possible ?

Oui Mesdames, il est possible de tomber enceinte lorsque l’on est déjà enceinte, on appelle ça la superfétation. Vous n’y croyez pas ? Oubliez tout ce que vous avez appris en cours d’éducation sexuelle, Baby.be vous explique !


Tomber enceinte pendant une grossesse est-ce possible ?

La superfétation, qu’est-ce que c’est ?

La superfétation est l’implantation d’une nouvelle grossesse dans un utérus déjà occupé. En d’autres termes, d’après le dictionnaire Larousse, la superfétation est « une seconde fécondation se produisant chez une femelle déjà porteuse d’un embryon. » Il ne s’agit pas de jumeaux, mais bien de deux cycles ovulatoires différents et de dates de conception différentes. Si dans la définition du dictionnaire on emploi le mot « femelle » c’est parce que ce phénomène est assez fréquent chez les autres mammifères. Observée chez les rongeurs, les lapins, les chevaux, les moutons ou les kangourous, la superfétation n’a rien d’inquiétant. Parfois, ces animaux ont même deux utérus pour faciliter la double grossesse.

Un miracle de la nature

Cependant, chez l’Homme, il s’agit plutôt d’un « accident » très rare. D’un point de vue scientifique, la superfétation est une anomalie. Le corps de la femme est normalement conçu pour empêcher une la double grossesse, le cycle menstruel n’est pas sensé continué pendant la grossesse. Lors d’une séance question/réponse du New York Time, la journaliste C. Clairborne Ray explique « Normalement, la libération des ovules cesse une fois la femme enceinte, les changements hormonaux et physiques induits par la grossesse empêchent toute autre conception. Mais pour une raison quelconque, en superfétation, une femme enceinte parvient toujours à ovuler »

Selon Khalil A. Cassimally pour Scientific American, il semblerait que la superfétation soit le fruit de trois petits miracles biologiques :

« L’ovulation doit avoir lieu au cours d’une grossesse en cours » ce qui normalement ne devrait pas être possible
« Le sperme doit en quelque sorte ‘trouver son chemin’ à travers le col bloqué à l’oviducte. »
« Le sperme doit […] enfin s’implanter avec succès dans un utérus déjà occupé. »

Pas d’inquiétude à avoir

Rare mais pas dangereuse, la superfétation se déroule généralement de la même manière qu’une grossesse gémellaire normale. On ressence seulement une douzaine de cas dans le monde. Le plus récent date de 2017 quand la jeune américaine Jessica Allen décide de louer son ventre à un couple asiatique pour leur permettre d’avoir un enfant à découvert qu’elle attendait de qu’elle pensait être des jumeaux. A la naissance des enfants, les nouveaux parents se sont plaints : l’un des deux petits ne leur ressemblaient pas ! Il ne s’agissait en fait pas de jumeaux, mais bien de deux fécondations différentes. Après l’implantation d’un premier œuf fécondé dans le corps de Jessica, elle est aussi tombée enceinte de manière totalement naturelle !

Elle a donc portée pendant 9 mois deux bébés de parents différents ! Heureusement, après plusieurs semaines de batailles juridiques, chaque couple a pu récupérer son enfant biologique en très bonne santé.

Bien qu’un suivi médical plus spécifique soit recommandé dans le cas d’une double grossesse, le phénomène n’a rien d’inquiétant. Il s’agit simplement d’un don de la nature !

 

Crédit photo : Bébé photo créé par freepik