Toxoplasmose : les bons conseils

La toxoplasmose est une maladie liée à la grossesse : elle peut entraîner chez le fœtus de graves lésions des yeux et du système nerveux.

Toxoplasmose : les bons conseils

La toxoplasmose est due à un parasite, le toxoplasme. Il s'agit d'une maladie bénigne pour la maman qui se traduit par un léger état grippal et qui passe souvent inaperçue.

Si vous êtes enceinte ou que vous envisagiez de l'être prochainement, faites sans attendre une analyse de sang, car elle permet de savoir si vous êtes immunisée ou non.

Si les résultats du test sanguin révèlent que vous n'êtes pas immunisée, il vous faudra effectuer une analyse de sang tous les mois pour être sûre de ne pas faire courir de risque à votre bébé. En effet, comme la toxoplasmose ne provoque quasiment pas de symptômes, il est très difficile de savoir vous-même si vous l'avez contractée.

Plus la grossesse est avancée, plus le risque de transmission augmente car le placenta devient plus perméable aux parasites. Inversement, la gravité des lésions diminue au fil de la grossesse.

Comment l'attrape-t-on?

Tous les animaux en contact avec l'herbe ou la terre sont susceptibles d'être des animaux contaminés, tels que le mouton, le porc, la vache, les chèvres, les poules,...

Comment peut-on être contaminée ?

  • En mangeant de la viande mal cuite ou crue.
  • En mangeant des fruits ou des légumes qui ont été en

contact avec la terre et qui sont mal nettoyés.

  • En buvant du lait non pasteurisé.
  • En changeant la litière de votre chat.

Les règles d'or pour éviter la contamination

  • Mangez toujours de la viande bien cuite. Le parasite est détruit par la cuisson et la congélation. L'idéal est donc de congeler la viande lorsque vous l'achetez et de bien la cuire le jour où vous la consommez. Désertez les fast-food. La viande de mouton reste la plus à risque.
  • Nettoyer toujours les légumes et les fruits, surtout si vous les mangez crus. Evitez de manger des crudités dans les restaurants et prévenez les amis chez qui vous allez dîner.
  • Pensez également aux framboises, mûres et autres fruits du jardin qui peuvent avoir été souillés par un animal.
  • Ne changez plus la litière de votre chat, car les excréments peuvent contenir les parasites. En effet, votre chat peut aller manger un oiseau mort ou de la viande peu cuite en faisant sa balade quotidienne. Si vous ne confiez pas votre chat à un membre de la famille tout au long de votre grossesse, veillez au moins à ce que son bac soit désinfecté à l'eau de javel tous les jours.
  • Lavez-vous les mains avant chaque repas et après avoir touché les légumes ou la viande, afin de ne pas porter de germes à votre bouche.
  • Ne touchez plus la terre avec vos mains. Mettez impérativement des gants pour jardiner.

Que se passe-t-il en cas de contamination?

Les symptômes de la toxoplasmose sont très proches de ceux d'une grippe :

  • fièvre
  • crampes
  • fatigue généralisée.

Consultez immédiatement votre médecin si vous ressentez ces symptômes et suggérez-lui un diagnostic de toxoplasmose.

Cette maladie peut entraîner chez le fœtus de graves lésions des yeux et du système nerveux. Plus la grossesse est avancée, plus le risque de transmission augmente car le placenta devient plus perméable aux parasites. Inversement, la gravité des lésions diminue au fil de la grossesse.

{{En cas de contamination au cours du premier trimestre}} , si le toxoplasme arrive à traverser le placenta, cela aboutit généralement à la mort de l'œuf et donc à une fausse couche. Dans les autres cas, l'avortement volontaire de grossesse pourra être envisagé car le risque de mettre au monde un enfant handicapé est réel.

Au cours du second trimestre

, et notamment à partir du 5ème mois, le placenta devient plus perméable et l'enfant est plus souvent atteint. Si la maman n'est pas traitée d'urgence, les conséquences oculaires et neurologiques peuvent être très graves.

Au cours du troisième trimestre

, la contamination est encore plus fréquente, mais les conséquences sont beaucoup moins graves. Si vous décidez de poursuivre votre grossesse,un traitement antibiotique d'urgence vous sera administré afin de réduire le risque de contamination.

L'amniocentèse permet de détecter la présence du parasite dans le liquide amniotique.

De plus,une échographie mensuelle sera effectuée afin de surveiller l'évolution des lésions. Dans certains cas, l'avortement thérapeutique sera décidé.

Le nouveau-né devra être traité après sa naissance.