Grossesse : le diabète gestationnel augmenterait le risque d'autisme

Un lien entre diabète gestationnel et troubles autistiques a été observés par une nouvelle étude scientifique.


Grossesse : le diabète gestationnel augmenterait le risque d'autisme

Le diabète gestationnel est une des complications de la grossesse. Il est généralement bien maîtrisé et connu. Mais ce qu’on vient d’apprendre, c’est que le diabète gestationnel  développé en début de grossesse aurait un lien avec le développement des troubles autistiques de bébé.

Une étude américaine, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), associe en effet le diabète gestationnel au développement des troubles autistiques, selon le magazine Sciences et Avenir.

Pour aboutir à cette observation, les chercheurs des centres médicaux des centres Kaiser Permanente (Californie, USA) ont analysé plus de 322 000 dossiers médicaux d’enfants d’origine diverses nés entre 1995 et 2009 dans le Sud de la Californie. Les naissances ont eu lieu entre 28 et 44 semaines de grossesse. Les médecins ont suivi ces enfants pendant 5 ans et demi.

Une hausse de 42 % du risque !

En tenant compte de l’âge de la maman, du niveau de vie, d’éducation, de l’origine ethnique… ils ont pu établir que les enfants dont les mères ont eu un diabète gestationnel ont 42 % de risques supplémentaires de développer des troubles autistiques ! « L'exposition des fœtus à l'hyperglycémie maternelle pourrait avoir des effets durables sur le développement et le fonctionnement des organes de l'enfant » explique Anny Xiang, du Centre de recherche et d'évaluation du Kaiser Permanente, un groupe de prestation de soins de santé.

Par contre, les enfants dont les mères ont été exposées au diabète gestationnel après 26  semaines de grossesse ne sont pas plus susceptibles de subir des troubles autistiques. Cette étude montre donc un lien entre diabète gestationnel et autisme. Les chercheurs rappellent toutefois que l’étude montre bien un lien entre les deux, diabète gestationnel et troubles autistique, mais ne le prouve pas.