Le diabète gestationnel : un diabète lié à la grossesse !

Le diabète gestationnel est un état diabétique transitoire lié aux hormones de la grossesse : comment le dépister et le traiter ?


diabète gestationnel
Sommaire
  1. Le diabète gestationnel : comment le dépister?
  2. Comment le traiter?
  3. Quels sont les risques du diabète gestationnel ?
  4. Après l'accouchement?

Il n'est pas à confondre avec le diabète classique dont une femme peut souffrir en dehors de sa grossesse. Dans ce cas, sa prise en charge médicale devra commencer bien avant sa grossesse, dès son projet d'enfant. Le pancréas sécrète l'hormone régulant l'utilisation du sucre par les cellules, l'insuline. Pendant la grossesse, le fonctionnement du pancréas peut être insuffisant, car les hormones placentaires ont une action antagoniste à l'insuline.

Le diabète gestationnel : comment le dépister ?

Généralement, on dépiste un diabète gestationnel par glycosurie c'est à dire par la présence de glucose dans les urines.

Une glycémie " normale " pendant la grossesse doit être inférieure à : 0,92 g/L (5,1 mmol/L) à jeun, 1,80 g/L (10 mmol/L) une heure après l'apport de sucre, 1,53 g/L (8,5 mmol/L) deux heures après l'apport de sucre.

Cependant, il existe maintenant des moyens simples et rapides de contrôler les effets de votre alimentation sur votre taux de sucre dans le sang. De plus, certains autres symptômes peuvent vous alerter. Par exemple, une soif permanente ou encore des envies d'uriner répétées avec des urines abondantes.

Comment le traiter ?

Pour le traiter :

  • Un régime alimentaire hypocalorique, mais jamais inférieur à 1 600 kilocalories. Le sucre et les produits sucrés seront supprimés, les apports glucidiques seront contrôlés et répartis au cours de la journée.

  • À la maison, vous devrez surveiller vous-même votre glycémie.

  • Si le régime ne s'avère pas suffisant, un médicament antidiabétique vous sera prescrit, des piqûres d'insuline.

Une hospitalisation est parfois nécessaire pour faire un bilan et vous apprendre à vous traiter vous-même. Votre gynécologue et le diabétologue vous soumettront à des contrôles réguliers. L'ophtalmologiste surveillera votre vue et surtout votre rétine.

Quels sont les risques du diabète gestationnel ?

Le diabète gestationnel est une complication de la grossesse, car votre bébé risque de souffrir de surpoids si ce diabète n'est pas étroitement surveillé. Et des troubles importants peuvent être liés à son surpoids, sa maturation pulmonaire est retardée, son seuil de prématurité est repoussé d'une semaine.

De même, le diabète est néfaste pour la future maman, car les variations de glycémie sont dangereuses pour ses reins, ses yeux et son cœur. Une étroite surveillance du diabète gestationnel permet de mener à bonne fin une grossesse.

Après l'accouchement ?

Pas de panique, vous devriez retrouver un équilibre hormonal peu après votre accouchement. Si vous n'étiez pas diabétique avant de tomber enceinte, vous ne le serez pas après votre grossesse. Développer un diabète gestationnel prouve simplement que votre équilibre hormonal est fragile, et que vous êtes particulièrement sensible à un dérèglement.

Prudence donc si, avec l'âge, vous développez une obésité. Car vous risquez plus facilement de développer un diabète (de type II). Ce diabète disparaîtra après l'accouchement mais peut revenir lors de grossesses ultérieures.

 

Pour en savoir plus lisez aussi notre article : Comment faire pour prévenir le diabète gestationnel ?