L'incidence des autres maladies infectieuses

Rougeole, varicelle, oreillons, syphilis: attentions ces maladies infectieuses peuvent avoir des conséquences sur bébé.

L'incidence des autres maladies infectieuses

La rougeole

La rougeole est une maladie bien moins dangereuse que la rubéole car elle ne provoque pas de malformations fœtales.

Par contre, si elle est contractée dans les jours qui précèdent l'accouchement, la rougéole peut avoir des conséquences sur le bébé: il peut alors naître avec une rougeole congénitale capable de donner des complications pulmonaires graves. C'est pourquoi, toute femme non immunisée doit recevoir des gammaglobulines dans les 72 heures qui suivent le contact suspect.

La varicelle

La varicelle est une maladie si courante dans l'enfance que presque toutes les futures mamans l'ont eue et sont immunisées. La varicelle présente un risque différent en selon le moment de votre grossesse où vous la contracterez.

  • Entre la 8ème et 15ème semaine, la varicelle risque d'entraîner des malformations du système nerveux, des yeux et des membres. En cas de contamination, le médecin fera immédiatement une injection de gammaglobulines.
  • Entre le 4ème et le 8ème mois, le fœtus aura peut être une varicelle dont il aura guéri à la naissance grâce à vos anticorps.
  • Juste avant l'accouchement ou au moment de l'accouchement, le bébé pourra être atteint d'une varicelle grave, parfois mortelle. Actuellement, le risque est considérablement réduit grâce à l'injection immédiate de gammaglobulines et d'un médicament, l'aciclovir.

Les oreillons

Cette maladie est bien moins dangereuse que la rubéole car elle ne provoque pas de malformations fœtales. Les oreillons peuvent cependant provoquer un accouchement prématuré.

La syphilis

La syphilis est une maladie sexuellement transmissible sévère que la future maman peut transmettre à son enfant. Cette transmission est à l'origine de malformations et même de mort in utero.

Elle se présente sous forme d'une petite plaie (un chancre) indolore situé sur les organes génitaux, le rectum ou dans la bouche.

La syphilis doit être recherchée dès les premiers mois de grossesse, car le germe ne franchit le placenta qu'après le 4ème ou 5ème mois. Cela laisse du temps pour traiter la maladie avant que le bébé ne soit contaminé.

Un traitement par la pénicilline sera très efficace et sans conséquences pour le bébé.

En revanche, une syphilis non traitée peut contaminer le bébé et entraîner des lésions du squelette, du foie, des muqueuses et de la peau.

A la naissance, le bébé subira des examens de dépistage. S'il est atteint, un traitement sera entrepris immédiatement.