Médicaments pendant la grossesse : dangereux ou pas ?

Pendant la grossesse, les médicaments doivent être limités. La femme enceinte ne doit prendre des médicaments que sur l'avis de son médecin, pharmacien ou sage-femme. Aucune automédication n'est permise durant toute la période de la grossesse. En cas de douleur, il est nécessaire que vous en parliez à votre médecin pour savoir comment résoudre votre cas sans qu'il n'y ait une incidence sur la santé du bébé.


médicaments pendant la grossesse

Prise de médicaments pendant la grossesse : quels sont les risques ?

Si vous prenez des médicaments pendant la grossesse, vous courez le risque d'exposer votre enfant à l'apparition d'une malformation congénitale. En effet, dans 5 % des cas de malformation congénitale à la naissance, la prise de médicament de la mère pendant la grossesse en est la cause. Fuyez autant que possible les médicaments ! Cependant, le fait d'interrompre brutalement un traitement chronique pendant la grossesse peut également entraîner de graves conséquences.

Dans l'idée de protéger leurs enfants, les femmes enceintes atteintes d'une maladie chronique font souvent l'erreur d'arrêter de prendre leurs médicaments, sans même avoir consulté au préalable un médecin. Ceci est une très mauvaise idée ! Au contraire, l'interruption d'un traitement médical pendant la grossesse peut conduire à une décompensation de la pathologie, c'est qui risque d'avoir des effets néfastes non seulement pour la maman, mais également pour le bébé.

Si vous suivez un traitement chronique alors que vous êtes enceinte, il est préférable de voir avec un médecin spécialiste quels sont les traitements efficaces qui sont adaptés à votre cas, au lieu d'arrêter sèchement votre traitement médicamenteux. Votre médecin évaluera tous les risques d'une prise de médicament et saura vous accompagner tout au long de votre grossesse. Et surtout, ne vous en faites pas, très peu de médicaments justifient d’envisager une interruption de grossesse. Certains médicaments sont tolérés et peuvent être ingérés pendant la grossesse. Ils n'ont pas d'effets néfastes sur l'enfant.

Les effets des médicaments pendant la grossesse sur le fœtus

Les effets peuvent s'avérer différents en fonction de la période de la grossesse où le médicament se consomme.

La période embryonnaire

Les risques d'une atteinte morphologiques suite à une prise de médicament pendant la période embryonnaire de la grossesse restent très élevés. Puisque les organes commencent à se mettre en place pendant cette période, le fœtus est très fragile. Il ne supporte pas les agressions extérieures qui pourraient nuire à son développement. Durant la période embryonnaire, les médicaments sont très dangereux pour la mère enceinte.

La période fœtale

Durant la période fœtale, les effets de la prise de médicaments sont fœtotoxiques. Ils s'apparentent comme des effets secondaires ou effets thérapeutiques, comme ceux observés chez l'adulte. Les risques de malformation sont moindres, mais ils restent présents. Si pendant la période fœtale, la femme a suivi un traitement médical, le nouveau-né est capable d'éliminer les médicaments que la mère a ingérés durant la grossesse. Dans tous les cas, la prise de médicaments pendant la grossesse est toujours une situation délicate. Une évaluation médicale complète est utile. Alors mesdames, anticipez les questions de traitement et faites-vous suivre de près par le corps médical tout au long de votre grossesse.