Les astuces pour limiter la constipation durant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes souffrent très souvent de constipation. Heureusement, il existe des astuces pour vous soulager et booster votre transit !


constipation grossesse

Pourquoi la grossesse favorise-t-elle la constipation ?

Depuis que vous êtes enceinte, votre transit est au ralenti ? Rassurez-vous, vous n'êtes pas la seule ! Près d'une future maman sur deux est concernée par ce maux de grossesse bénin mais fort gênant. En voici les causes :

- La progestérone, secrétée en abondance pendant la grossesse, à la propriété de ralentir le transi.

- La compression abdominale exercée par votre bébé peut gêner le fonctionnement du transit et provoquer une constipation.

- Le manque d'exercice et de mouvements, notamment à la fin de la grossesse, contribue à la paresse intestinale.

- Certaines carences, en fer par exemple, peuvent ralentir votre transit.

Constipation et grossesse : comment y remédier ?

La constipation pendant la grossesse est gênante au quotidien. Afin d’y remédier, voici quelques astuces :

- Faites un peu d'exercice : une demi-heure de marche suffit à régulariser les fonctions intestinales. La natation (si vous le pouvez) est également excellente pour lutter contre la paresse intestinale.

- Buvez beaucoup d'eau, notamment riche en magnésium, surtout entre les repas. Astuce : Boire un verre d'eau froide le matin au lever. L'eau froide, en stimulant la muqueuse gastrique, favorise le réflexe estomac-côlon, provoquant une accélération du transit colique

- Adaptez votre alimentation afin d'éviter la constipation : évitez les féculents, privilégiez les aliments riches en fibres (légumes, fruits,...), et pensez aux pruneaux !

- Remplacer le sucre par du miel.

- Un grand verre d'eau ou de fruit frais au lever ou au moment du coucher est un apport efficace. Pensez aux tisanes qui facilitent également la digestion.

- Pensez aussi à vous masser régulièrement le ventre dans le sens des aiguilles d'une montre.

- Privilégiez le pain de son au pain blanc.

- Soyez à l’écoute de votre corps : soyez patiente lorsque vous allez à la selle. Rien ne sert de vous presser. Profitez-en pour faire une pause, feuilleter un magazine…

- Et surtout, ne vous retenez pas d’aller aux toilettes !

Les remèdes naturels

En complément des astuces données, vous pouvez également opter pour des remèdes naturels tel que :

- Le psyllium qui est utilisé depuis très longtemps comme laxatif. Il est conseillé d’en prendre 10 g sous forme de poudre dans 100 ml d’eau tiède. Buvez ensuite 200 ml d’eau afin d’éviter tout risque d’obstruction intestinale. A renouveler 1 à 3 fois par jour.

- Les graines de lin, riches en pectine, sont à prendre 2 à 3 fois par jour, à raison de 10 g. N’oubliez pas de boire 200 ml d’eau ensuite.

- Les probiotiques qui sont reconnus pour accélérer le transit intestinal.

Quand consulter ?

Si ces mesures se révèlent inefficaces ou en cas de douleurs, n’hésitez pas à consulter votre médecin ! Particulièrement en cas de saignements, vomissements ou douleurs (abdominales ou précédant la selle), vous devez consulter un médecin immédiatement.