Grossesse : les femmes enceintes sont-elles victimes du Baby Brain ?

La grossesse est-elle à l’origine d’une baisse de la mémoire ou de l’attention chez les femmes enceintes ? Une étude scientifique apporte une réponse.


Grossesse : les femmes enceintes sont-elles victimes du Baby Brain ?

On a coutume de dire que la mémoire des femmes enceintes a tendance à flancher. Jusqu’alors aucune étude scientifique n’était venue étayer cette théorie. Du mythe à la réalité, des chercheurs se sont penchés sur la mémoire des femmes enceintes au cours de leur 3ème trimestre.

Vingt et une femmes enceintes, pendant leur troisième trimestre, et vingt et une femmes qui ne l’étaient pas ont participé à cette étude menée par la Brigham Young University. Toutes étaient âgées en moyenne de 25 ans.

Chacune d’entre elles a passé une série de tests pour tester sa mémoire, son attention,  son langage, et d’une façon générale ses capacités cognitives. Les femmes enceintes ont à nouveau passé les mêmes tests 3 à 6 mois après leur accouchement.

Pas de différences significatives

Résultat, les femmes enceintes déclarent bien avoir une mémoire moindre. Mais les chercheurs ne constatent pas de différences d’expression ou de mémoire entre les deux groupes, ou encore de différence d’attention ou de capacité visuo-spatiale. Bien que les femmes enceintes semblent plus lentes à se mettre au travail, au final, les résultats sont identiques. Le Baby Brain, ou la sensation d’avoir une mémoire plus faible en fin de grossesse, serait donc bel et bien un mythe !

Seule différence notable entre le groupe des femmes enceintes et celui des femmes qui ne le sont pas : les symptômes dépressifs plus importants chez les futures mamans. Les femmes enceintes sont plus nombreuses à présenter une humeur dépressive.

Mais selon le site Santélog, il faut tenir compte des fluctuation hormonales qui pourraient être à l’origine des petits troubles de mémoire avant et après la grossesse.