Demain, tous au bio?

Pour prouver que l’alimentation biologique à un impact positif sur la santé deux familles japonaises ont tenté une expérience. Pendant 10 jours ils ont banni complètement les aliments traditionnels contre du 100% bio.


Demain, tous au bio?

Dans le cadre d’une étude sur l’impact de l’alimentation biologique Greenpeace a demandé à deux familles  ayant des enfants de changer temporairement leur régime alimentaire. Pendant les 10 jours les deux familles mangent bio. Un régime zéro pesticide pendant dix jours.

Au début de l’expérience et la fin de l’expérience des échantillons d’urines ont été collectés afin d’établir une comparaison des pesticides présent dans l’organisme des quatre adultes et des enfants. L’étude à été demandé par Greenpeace Japon et analysé dans un laboratoire en Allemagne afin d’assurer toute objectivité.

Lors du résultat les pesticides ont presque disparu du corps des testeurs dans les deux familles. Pour les enfants la différence est surtout énorme après les dix jours de consommation d’aliments bio. (Certainement en raison de la petite taille des enfants et de leur poids corporel plus faible).

Greepeaace affirme ensuite que les enfants sont plus sensibles aux effets de produits chimiques et toxiques car leurs organes sont encore en développement : "les enfants peuvent être très sensibles aux effets des produits chimiques toxiques car leurs organes sont encore en développement", souligne le rapport.

Quelles leçons tirer de cette étude menée à petite échelle ? Greenpeace Japon souligne d'abord le danger de l'exposition des jeunes générations aux pesticides.

Deuxième enseignement pour l'ONG, cette étude suggère que manger des aliments biologiques est un moyen efficace de réduire les pesticides chimiques dans le corps.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle expérience est menée. En 2015 et 2016, des familles suédoises s'étaient prêtées au jeu pendant deux semaines avec des résultats aussi positifs. 

 

Source Top santé