Algues et grossesse : tout ce qu'il faut savoir sur les bienfaits !

La consommation d'algues pendant la grossesse peut avoir de multiples bienfaits. Néanmoins, il faut rester vigilant. On vous explique pourquoi !


algues et grossesse

Manger des algues enceinte : les bienfaits

Les algues peuvent apparaître comme un complément naturel. En effet, elles apportent de l'énergie. Elles sont riches en protéines, en sels minéraux, en provitamine A et en fer.

En outre, les algues peuvent être riches en acides gras, un bienfait pour le fœtus et la maman.

Quoi d'autre ? Certaines algues peuvent apporter de la vitamine C ou encore du potassium et du calcium.

Il existe différents bienfaits de la consommation d'algues, comme la limitation du stress et des crampes. De plus, certaines algues ont des propriétés digestives.

Voici les exemples d'algues qui apportent tous ces bienfaits :

  • les algues nori
  • la laitue de mer (efficace contre les crampes)
  • l'algue hijiki (riche en calcium) les algues dulse (potassium, calcium, réduit le stress)
  • spaghetti de mer : forte teneur en vitamine C
  • algue wakame : riche en protéines, en sels minéraux, en acide folique

Les algues à consommer avec prudence durant la grossesse

Même si les algues sont réputées pour avoir des vertus sur l'organisme des femmes enceintes, certaines d'entre-elles sont à éviter.

En effet, on doit consommer avec prudence les algues qui ont une forte teneur en iode. Elles ne sont pas conseillées pour le bébé.

De plus, celles contenant beaucoup d'acide aminé peuvent être mauvaises pour la santé de la femme enceinte...

L'exemple de l'algue kombu est connu. Elle contient beaucoup d'iode. Cela est donc mauvais pour lle bébé. Cependant, pour une femme qui allaite, l'iode va passer dans son lait, et cette fois, cela sera bénéfique pour le bébé.

En résumé, il est donc conseillé aux femmes qui vivent une grossesse de rester prudentes lorsque l'elles consomment des algues malgré les différents bienfaits évidents évoqués plus haut.