Le «nutri-score», un partenaire santé méconnu

Alors que le concept a été lancé en 2017, le manque d’intérêt de la population pour le nutri-score semble être de mise. Pourtant, il pourrait les aider à mieux manger, et à mieux faire manger leurs enfants.


Nutri-score

Le nutri-score, c’est quoi ?

Le nutri-score est un étiquetage des aliments présentés en grande surface : allant de la lettre A (en vert) à la lettre E (en rouge). Il indique au consommateur la qualité nutritionnelle du plat qu’il est prêt à acheter.

Plus la lettre et la couleur s’éloignent du A et moins l’équilibre nutritionnel est respecté. Cette initiative tend à aider la population à mieux manger …

Et évidemment, vous voulez ce qu’il y a de mieux pour vous mais surtout pour vos enfants ! Le nutri-score se base sur la teneur (pour 100 grammes) en nutriments et aliments à favoriser (fibres, protéines, fruits et légumes) et en nutriment à limiter (énergie, acides gras saturés, sucres, sel).

Si on se concentre sur la teneur en graisses et en sucres des aliments, par exemple, cela veut dire qu’y faire attention est une manière intelligente d’écarter les risques de surpoids ou de maladies cardiovasculaires !

Et il vaut quoi, ce nutri-score ?

Sans être expert en santé ou en alimentaire, quelques faits appellent au moins à la curiosité. Le nutri-score est avant tout le bébé de Serge Hercberg.

C’est un chercheur en épidémiologie de la nutrition. Il préside le programme national nutrition santé (PNNS). Son programme a été approuvé par le Haut conseil de la santé publique (HCSP) et salué par l’OMS !

Inventé en 2014, il a été officiellement lancé en 2017 par le ministère de la santé qui le décrit comme « synthétique, scientifique et facile d’accès ».

Vous êtes convaincu(e) ? N'hésitez plus et partez à la recherche de ces petits logos dans votre supermarchés ! Il n'est pas encore présent sur tous les emballages, mais le reconnaître et le choisir lorsqu'il apparait est un bon réflexe.