Votre 1er mois de grossesse : tout ce qu'il faut savoir !

Le 1er mois de grossesse est celui de l’émotion et des premières interrogations : suis-je réellement enceinte ? Que se passe-t-il dans mon corps ?


1 mois de grossesse

Ca y est vous vous préparez à accueillir une nouvelle vie ! Même si pour le moment, tout cela vous semble encore complètement irréel… vous êtes déjà une maman ! Félicitations ! Prête pour cette incroyable aventure ?

1er mois de grossesse : l'évolution du bébé

1ère semaine Un œuf se crée : il est le résultat de la fécondation de l’ovule par le spermatozoïde. Cet œuf va migrer de la trompe utérine vers l’utérus. Il commence déjà à se diviser en plusieurs cellules.
2ème semaine C’est la période de la nidation. L’œuf vient se fixer sur la muqueuse de l’utérus. La nidation commence aux alentours du 6ème ou 7ème jour pour se terminer vers le 12ème jour. La fin de la nidation correspond à peu près à l’absence de règles. L’œuf mesure environ un millimètre mais les cellules dont il est constitué continuent de se multiplier et de se différencier.
3ème semaine Jusqu’alors l’œuf ne disposait que de deux couches de cellules (feuillets). Une troisième vient s’ajouter. Ces feuillets sont à l’origine de toutes les autres cellules et donc organes. Une ébauche de vaisseaux sanguins et de cellules sexuelles se met en place. Ce qui deviendra le placenta se positionne.
4ème semaine C’est une phase de transition entre la formation de l’embryon et celle des organes du futur bébé. L’embryon ressemble à un tout petit haricot avec de toutes petites pousses (les futurs membres). Les organes se dessinent tout doucement. L’ensemble mesure à peine 5 mm. Le cordon ombilical relie l’embryon au placenta qui le nourrit. Vers le 23ème jour, les premiers battements du cœur se font entendre.

1 er mois de grossesse : du côté de la maman

Prendre conscience de sa grossesse

Voilà longtemps que vous attendez que votre ventre s’arrondisse enfin. L’impatience vous gagne et quelques doutes commencent à vous travailler. Et si vous étiez enceinte, le sauriez-vous ?

Les signes avant-coureurs : Certaines femmes savent ! Leur intuition leur indique qu’une vie les habite. Pour d’autres, il leur faudra observer des signes plus tangibles pour se convaincre d’être enceinte. Ces indices varient beaucoup d’une femme à l'autre : perte d’appétit ou au contraire grosse fringale, fatigue, nausée, seins gonflés, constipation ou envie d’uriner fréquente… Mais aucune de ces manifestations ne vous assure d’être enceinte. En revanche, certaines sont bien enceintes et ne ressentent aucun de ces effets.

Le retard des règles : Pour la majorité des femmes, le retard de règles est le signal d’alarme ! S’il se couple à une température stable (à condition de prendre régulièrement votre température), il y a de fortes chances pour que vous soyez enceinte.

Les tests : Pour confirmer vos soupçons, rien ne vaut un test de grossesse vendu en pharmacie sans ordonnance. Le mode d’emploi est simple : il suffit en général d’imbiber le test de quelques gouttes d’urine avant de connaître le verdict en quelques minutes. Si le test s’avère négatif, il se peut que vous soyez quand même enceinte.

Aussi, un test sanguin est incontournable : votre médecin vous le prescrira. Vous pouvez également l’effectuer sans ordonnance mais il ne vous sera pas remboursé. Le test est fiable à 100 %. L’analyse de sang permet de révéler la grossesse dès les 1ers jours, avant même l’absence de règles : elle établira la présence de l’hormone chorionique gonadotrophine (HCG) produite par l’œuf dès la fécondation. Cette hormone est essentielle au maintien de l’œuf dans l’utérus.

Adapter son alimentation

Enceinte, vous n’êtes plus jamais seule ! Tout ce que vous avalez ou respirez, vous le partagez avec le petit être qui grandit en vous. D’où la nécessité d’avoir une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée dès le 1 er mois de grossesse.

L’alcool : L’ensemble du corps médical considère que l’alcool pendant la grossesse – même en petite quantité – est nuisible au bon développement du fœtus et peut avoir de graves répercussions sur la santé de votre enfant : pendant neuf mois, abstenez-vous !

Les aliments : Certains aliments vous sont interdits pendant la grossesse. Le risque est de transmettre des virus qui seraient nocifs pour votre bébé.

  • La viande et le poisson cru, les crustacés, les huîtres sont à proscrire. Pas de sushis, de tartare ou de carpaccio pendant neuf mois ! Vous vous rattraperez plus tard. Les laitages et fromages au lait cru, les abats, les charcuteries, surtout si elles sont fabriquées artisanalement, sont aussi à éviter car susceptibles de transmettre la listéria. Et, pour la même raison, n’oubliez pas d’enlever la croûte des fromages même s'ils sont fabriqués avec du lait pasteurisé.

  • Enfin, si vous n’êtes pas immunisée contre la toxoplasmose, vous devez prêter une attention particulière aux légumes crus qui doivent être très bien lavés. Au restaurant, il est conseillé de choisir des légumes cuits.

  • Thé, café… ils ne vous sont pas interdits mais vous devez les consommer avec modération. Mais souvenez-vous, seule l'eau est indispensable !

  • Le sucre : c’est souvent un petit plaisir dont on a du mal à se passer. A faible dose, il ne vous fera aucun mal ! Mais dans tous les cas, mieux vaut éviter les édulcorants.

Quelles démarches effectuer ?

Pour l’instant, une seule démarche à effectuer : prendre rendez-vous chez votre médecin pour qu’il vous prescrire une prise de sang et vous confirme votre grossesse !