8 façon de laisser planer le doute sur votre grossesse

Vous êtes enceinte et vous venez de l’apprendre mais il est encore trop tôt, à votre goût, pour l’annoncer à vos proches. Seulement, vos habitudes, vos comportements et votre corps changent. Comment laisser planer le doute dans l’esprit des observateurs un peu trop soupçonneux ? Voici quelques réponses qui devraient vous aider à garder le secret encore quelques temps. 


8 façon de laisser planer le doute sur votre grossesse

Après de nombreuses tentatives, vous voilà enceinte et on vous félicite ! Comme de nombreuses femmes, vous préférez attendre la fin de votre troisième mois de grossesse pour l’annoncer à vos proches. Mais, ceux qui vous connaissent le mieux risquent de rapidement se rendre compte de certains changements dans vos habitudes. Voilà quelques répliques qui devraient vous aider à lever le doute.

L’alcool

« Tu ne bois pas ? Tu ne serais pas enceinte par hasard ? » c’est généralement là que nait le premier soupçon, lors d’un repas de famille ou d’une sortie entre ami(e)s. Ne paniquez pas et misez sur l’argument minceur « je fais attention à ma ligne et à ma santé, j’ai décidé de réduire ma consommation ».

Les changements alimentaires

Au revoir sushis, fromages au lait cru et foie gras ! Pour la santé du bébé, vous avez dû faire une croix sur quelques mets que vous adoriez auparavant. Ceux qui connaissent vos goûts s’en rendront compte rapidement mais pour déjouer leurs soupçons, lancez-vous dans un monologue sur les conditions animales déplorables dans les élevages. Vous gâcherez peut-être l’ambiance et on vous servira des légumes pendant quelques mois mais tant pis, vous aurez sauvé les meubles !  

La prise de poids

Votre maman et votre meilleure copine le remarqueront rapidement : « Tu as pris un peu non ? Tu es enceinte ?! » c’est là qu’il va falloir user de vos talents d’actrice et feindre que vous êtes vexée et complexée par la remarque. Normalement, elles ne devraient pas insister.

Votre décolleté

Vos seins gonflent à vue d’œil et deviennent même douloureux, vos proches vous connaissent bien et vous n’êtes pas à l’abris d’une remarque sur le sujet. Vous pouvez la jouer pudique avec un « Depuis quand tu regardes mon décolleté ? » avec l’air choqué ou un « C’est gênant tes remarques sur ma poitrine ! » l’air outrée.

Les nausées intempestives

La grossesse, ce n’est pas toujours une partie de plaisir et voilà que vous vous mettez à vomir un peu n’importe quand. Si jamais cela vous arrive devant vos proches, vous n’aurez qu’à simuler une intoxication alimentaire ou encore mieux, une gastro ! Ça devrait faire taire les soupçons et faire fuir les peureux.

Les pipis fréquents

Depuis quelques temps, l’endroit dans lequel vous passez le plus de temps sont les toilettes. Votre collègue de bureau commence à se poser des questions. Pour l’induire en erreur, dites-lui que vous avez décidé de consommer 2 litres d’eau par jour pour votre régime minceur, et gardez une grande bouteille d’eau à coté de vous pour rester crédible !

La fatigue

Vous vous prenez à bailler une bonne partie de la journée et vous vous sentez inhabituellement fatiguée. Les plus perspicaces le remarqueront et s’ils vous font la réflexion, dites simplement que vous avez beaucoup de travail en ce moment ou que vous dormez mal.

Les preuves irréfutables

Malgré tous vos efforts pour garder le secret, un de vos proches vous à démasqué : un historique pas effacé sur votre téléphone, un livre sur la grossesse sur votre table de chevet … Deux solutions s’offrent à vous, vous pouvez dire que vous épaulez une amie enceinte ou alors vous avouez, déçue, que vous essayez d’avoir un bébé mais que, pour l’instant, ça ne fonctionne pas. La personne en face de vous devrait se sentir gênée par sa curiosité et ce sera une bonne anecdote pour rire lors de l’annonce officielle !