Votre 9ème mois de grossesse : conseils entre amies

Dernière ligne droite ! A partir de maintenant, bébé peut arriver à tout moment. Et ça tombe bien car vous vous languissez de plus en plus de le rencontrer !

Votre 9ème mois de grossesse : conseils entre amies

La péridurale

La péridurale est vécue par la majorité des femmes comme une avancée dans la lutte contre la douleur. Elle permet de désensibiliser la partie basse du corps tout en permettant à la maman de rester consciente.

Toutes les futures mamans se voient proposer la péridurale : elles doivent effectuer une consultation avec un anesthésiste lors du dernier trimestre pour s’assurer qu’aucune contre-indication n’existe.

Les contre-indications sont : infection de la peau, déformation de la colonne vertébrale, antécédents chirurgicaux, affections neurologiques, troubles de la coagulation sanguine, fièvre, souffrance de l’enfant, modification de la tension…

La péridurale sera effectuée lorsque la dilatation du col est de 2 à 6 centimètres. Elle ne doit pas être pratiquée trop tôt ni trop tard. Un produit anesthésique sera injecté entre deux vertèbres lombaires pour insensibiliser la partie inférieure du corps. Le produit se répand autour des enveloppes de la moelle épinière (la dure-mère) et agit sur les nerfs. Si l’aiguille est impressionnante, l’acte est indolore !

Un petit cathéter est mis en place : il permettra de réinjecter rapidement une dose si nécessaire. Une perfusion intraveineuse sera aussi posée. Dans certaines maternités, la pose de la péridurale ne contraint pas la maman à rester allongée. Mais ce n’est pas toujours le cas.

La péridurale est devenue un acte maîtrisé et sûr. L’enfant et la mère ne courent aucun danger. L’anesthésie ne se diffuse que peu dans le sang et le bébé n’en sera pas affecté. Mais la mère peut connaître quelques effets secondaires plus ou moins gênants : vertiges, douleurs lombaires, sensations de décharges électriques. La plupart du temps, ces désagréments disparaissent rapidement mais certaines mamans doivent les subir plus longtemps.

Il faut noter que l’effet de la péridurale diminue les sensations de la future maman qui ne saura plus quand elle doit pousser ou pas, au moment de l’expulsion. Les sages-femmes seront là pour la guider car la poussée a bien lieu mais la maman ne la ressent pas. Tout dépend du dosage de la péridurale. Certaines femmes vont regretter cette absence de sensations.

La péridurale est proposée et remboursée pour toutes les femmes. Mais elle n’est pas obligatoire. Certaines mamans veulent passer cette épreuve et savoir comment elles réagiront face à la douleur. D’ailleurs, tous les accouchements ne sont pas aussi douloureux ! Bien souvent, le fait de savoir que la péridurale est disponible permet à la maman d’avancer dans le processus du travail et de mieux supporter la douleur. A chacune de faire son choix !

La liste de naissance

La liste de naissance est une pratique assez récente. Au-delà de la démarche marketing, il faut reconnaître qu’elle peut s’avérer pratique.

Toutes les grandes enseignes et la plupart de sites internet dédiés à l’univers de bébé proposent aux futurs parents d’en déposer une. Elle va permettre notamment de cibler les achats et d’éviter les cadeaux inutiles ou en doublon, ou encore de réunir une sommes d’argent plus importante pour acheter de plus gros équipements de puériculture.

Mais certains trouvent la démarche indélicate et préfèrent laisser à l’entourage familiale et amicale le choix de ses cadeaux.

Que mettre dans sa valise pour la maternité ?

C’est le moment ou jamais de préparer sa valise pour la maternité ! Dans votre 9ème mois, vous pouvez partir à n’importe quel moment à la maternité. Pas question de ses laisser surprendre !

Vous devez préparer quatre sacs différents :

  • Un pour vous pour le jour J
  • Un pour bébé quand il naîtra
  • Un pour votre séjour à la maternité
  • Un pour le 1er jour de vie de votre bébé

La valise de maman

  • Pour le grand jour :

Choisissez si possible une tenue confortable. L’attente à la maternité peut être longue et il faut que vous sentiez à l’aise. Vous pourrez aussi amener : un élastique ou une barrette pour celles qui ont les cheveux longs, un brumisateur, une bouteille d’eau, de la lecture ou de la musique pour faire passer le temps, une chemise de nuit ou une tenue qui n’appuie pas ou ne frotte pas sur vos cicatrices si vous avez une césarienne ou une épisiotomie, une robe de chambre ou un peignoir, des pantoufles …

Enfin n’oubliez pas votre dossier, votre carte vitale et mutuelle, votre carte de groupe sanguin, votre carte d’identité et votre livret de famille !

  • Pour le séjour à la maternité :

Pensez à prendre vos produits d’hygiène courants et habituels (savon, dentifrice, lingettes…) et des serviettes de toilettes. Ensuite, emportez des chemises de nuits, et pourquoi une tenue plus coquette pour recevoir vos visiteurs en privilégiant toujours le confort et le côté pratique sur l’esthétisme. Si vous allaitez, optez pour plusieurs vêtements qui s’ouvrent facilement et discrètement sur le devant car vous pourrez vous tâcher facilement : saignements, régurgitations de bébé… Dans votre valise, glissez aussi des serviettes hygiéniques spécial maternité, des slips jetables, des slips en coton classiques, des soutient-gorges d’allaitement, des coussinets d’allaitement, éventuellement une petite bouée gonflable pour vous asseoir confortablement et un séchoir à cheveux pour sécher la cicatrice de l’épisiotomie si vous en avez une, après votre toilette.

La valise de bébé

Le kit du nouveau-né est simple : le jour de naissance, bébé doit avoir un body, un pyjama et une brassière ainsi qu’un petit bonnet. Choisissez des modèles qui s’enfilent facilement et des matières douces comme le coton.

Pour la suite de son séjour à la maternité, prévoyez deux bodys par jour et deux pyjamas. Une fois encore pensez confort et pratique ! Vous devez penser à emporter deux ou trois brassières, quelques paires de chaussettes, des bavoirs, une turbulette, des serviettes de toilette, un petit nécessaire de toilette, du sérum physiologique, du coton, des compresses douces stériles et éventuellement des couches si votre maternité ne les fournit pas.

Le jour de sa sortie, selon le mois de sa naissance, vous lui choisirez une tenue chaude ou légère. Mais il ou sera le plus beau ou la plus belle !