Mettre son bébé au monde : la maison de naissance

Une maison de naissance est une alternative à la maternité pour accoucher de son bébé. Un lieu plus rassurant et beaucoup moins médicalisé qui permet à la femme et aux parents d’être plus en confiance et de réaliser plus facilement le projet de naissance qu’ils avaient imaginé. Ces maisons se situent généralement à deux pas d’une maternité compétente en cas de complications. 


Mettre son bébé au monde : la maison de naissance

Les maisons de naissance sont tenues par des sages-femmes et proposent aux mères un accouchement plus naturel, sans péridurale et durant lequel elles sont plus libre que lors d’un accouchement en maternité classique. Attenantes aux maternités, elles permettent d’assurer une sécurité optimale pour la mère et le bébé.

Pourquoi donner la vie dans une maison de naissance ?

Nombreuses sont les femmes qui souhaitent un accouchement plus physiologique ou sont angoissées par l’idée de mettre leur enfant au monde dans un hôpital. Pour ces femmes, les solutions étaient restreintes, seul l’accouchement à domicile était envisageable mais les risques qu’il comprenait étaient trop important. De la sont nés les maisons de naissance, elles proposent aux femmes d’accoucher dans un cadre semblable à la maison tout en étant plus en sécurité. Pas de matériel médical dans les chambres, respect de l’intimité des couples et une seule sage-femme tout au long du processus, voilà la recette des maisons de naissance.

La sage-femme suit le couple tout au long de la grossesse et est présente le jour de l’accouchement. Elle crée un lien de confiance qui joue un rôle clé le jour de la naissance. Elle connait très bien le couple, sa vision de l’accouchement et ses envies. Une telle organisation permet que l’accouchement soit un moment intime et privilégié.

En maison de naissance, tous les coups sont permis, on entend par là que tous les projets d’accouchement sont réalisables : dans l’eau, suspendue, par terre, à l’aide d’un ballon … De plus, la présence du papa est largement favorisée puisque la sage-femme n’est pas le personnage central de l’accouchement, afin de privilégier la place du couple et du père.

Que se passe t’il en cas de complications ?

Les maisons de naissance sont attenantes aux maternités afin de pouvoir réagir le plus rapidement possible si un problème survient avant, pendant ou après la délivrance. Dans tous les cas, toutes les femmes n’ont pas la possibilité d’accoucher dans une maison de naissance, il faut que leur accouchement soit à bas risque, autrement dit : un bébé à terme, la tête en bas et une maman en bonne santé. Même dans des conditions optimales, il n’est pas possible de prédire ce qui va se passer au court du travail et de la délivrance, c’est pour cela que tout est organisé de façon à ce que le transfère de la femme à l’hôpital se fasse aisément et rapidement.

Et après ?

Si tout se passe bien, la mère et l’enfant peuvent rapidement rentrer à la maison (1 ou 2 jours après, contrairement à la maternité où la convalescence dure 5 jours ou plus). La sage-femme rend une dernière visite aux parents et la vie continue.

Les maisons de naissance proposent un accouchement plus « humain ». Nombreuse sont les femmes qui ont été traumatisées par leur accouchement et qui ont connu une grande déception car elles n’imaginaient pas donner naissance de la sorte. Voilà une solution alternative et sécuritaire pour les femmes qui ne souhaitent pas vivre la rencontre avec leur enfant dans un l’hôpital.