La pré-éclampsie et ses complications

Bien qu'elle soit rare, la pré-éclampsie reste une maladie grave qu’il ne faut pas prendre à la légère. On fait le point.


La pré-éclampsie et ses complications

La pré-éclampsie

La pré-éclampsie est une maladie qui survient généralement lors du troisième trimestre de la grossesse. Elle se caractérise par l’association d’une hypertension artérielle, d’une protéinurie (présence de protéines dans l’urine) et d’une prise de poids avec œdèmes.

Les complications

L’éclampsie

L’éclampsie est la complication majeure de la pré-éclampsie. Il s’agit d’une crise convulsive associée à une hypertension artérielle qui survient pendant le travail ou après l’accouchement. Cette complication reste néanmoins très rare, 1 femme sur 2000 est concernée.

Lors de cette crise, la vie de la mère, mais également celle du bébé sont en danger.

Quels sont les symptômes ?

Mis à part une tension artérielle élevée, d’autres signes devraient vous alerter.

Si vous souffrez de maux de tête importants, que votre visage, vos mains ou vos pieds se mettent à gonfler soudainement, que vous avez des troubles visuels ou que vous ressentez des douleurs juste en-dessous des côtes, il est nécessaire que consultiez un médecin.

Traitement

Pré-éclampsie

  • Hospitalisation immédiate
  • Mise au repos complet
  • Antihypertenseurs
  • Surveillance stricte : poids, diurèse, tension artérielle, protéinurie, uricémie et créatininémie
  • Monitorage fœtal permanent

Eclampsie

Il faut à tout prix éviter cette complication. Son traitement s’effectue en milieu spécialisé et utilise des anticonvulsivants. L’accouchement est alors déclenché, ou une césarienne est pratiquée.

La guérison est fréquente et il n’y a généralement pas de récidive au cours des prochaines grossesses.