Les étapes de l’accouchement

C'est bientôt le grand jour, le départ à la maternité est imminent, et vous appréhendez l’accouchement. Pas de panique, on vous explique comment il va se passer, mais surtout quelles sont les étapes qui le composent. 


accouchement

La dilatation du col de l'utérus pendant l'accouchement

La première étape est la dilatation du col de l’utérus, la phase la plus longue de l'accouchement. Pendant 9 mois, le col de l'utérus reste fermé pour maintenir le fœtus dans l'utérus. Les contractions permettent son ouverture et la sortie du bébé. C'est en 3 phases que le col de l'utérus va se dilater.

Dans un premier temps, on observe la phase dite de latence. Au début, les contractions sont intermittentes et peu intenses, mais vont après cela s'harmoniser et s'intensifier. Elles provoquent un relâchement, un raccourcissement et une ouverture du col atteignant par la suite environ 3 à 4 centimètres. Ce processus de latence peut durer plusieurs heures, et peut s'avérer particulièrement long lors du premier accouchement d'une femme.

En deuxième lieu, la dilatation va prendre une nouvelle tournure avec la phase active. Le temps d'attente entre les contractions va diminuer, elles vont être à la fois plus longues et plus pesantes. Avec cette amplification du travail de la femme, la dilatation du col de l'utérus va atteindre une ouverture dans les alentours de 7 à 8 centimètres. Du reste, si la future mère le désire, c'est précisément pendant ce processus que la péridurale peut être implantée.

Enfin, la phase de désespérance va clôturer l'étape de la dilatation du col de l'utérus. Cette étape porte bien son nom, car il s'agit certes de la plus rapide, toutefois, on peut la considérer comme étant la pire. En ce sens, la femme pourra difficilement se reposer avec l'intensité des contractions. C'est à ce moment même que le col se dilate entièrement, ainsi le bébé commence à descendre dans le bassin.

La descente de bébé dans le bassin

L'étape de la descente du bébé dans le bassin peut à présent commencer. De la même manière que pour l'étape précédente, celle-ci se déroule en 3 phrases.

Tout d'abord, durant la phase d'engagement, le nourrisson entre dans le détroit supérieur du bassin. Afin de franchir ce chemin, il doit s'aligner en diagonale pour profiter d'un espace maximum. Ensuite, pendant la phase de descente, il va s'enfoncer à l'intérieur du détroit moyen, et ce, en se repositionnent à la verticale. Pour finir, le bébé va traverser le détroit inférieur du bassin au moment de la phase de dégagement. Il va à présent sortir petit à petit en commençant par la tête, puis les épaules, etc. À cet instant, vous venez de donner la vie !

La dernière étape de l'accouchement : la délivrance

Quelques minutes, plus tard, un dernier effort vous sera demandé, la délivrance. Pour commencer, le muscle utérin se rétracte sous la pression des contractions, ce qui permet au placenta de se décoller. Ainsi, grâce aux quelques poussées de la femme, aidé par la sage-femme, il s’expulse. Les vaisseaux utéro-placentaires qui supportaient auparavant le placenta se mettent à saigner. Cependant, l'utérus va finir par les resserrer et on va observer une réduction des saignements. Bien entendu, l'équipe médicale contrôle de très près cette étape afin d'éviter tout risque d’hémorragie.

Assurément, il s’agit ici des étapes communes de l'accouchement, dans certains cas, il ne se déroule pas exactement comme cela. Il arrive par exemple que la dilatation soit très lente ou qu’elle n’arrive pas, que le bébé soit mal positionné et ne descende pas dans le bassin comme il le devrait. Il se peut également que la future maman doive subir une épisiotomie ou qu’une césarienne soit décidée au dernier moment, etc. Ne paniquez pas, les hôpitaux sont bien équipés et les équipes médicales savent parfaitement comment gérer ce genre d’imprévus.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez surtout pas à poser toutes les questions qui vous tourmentent. Votre gynécologue et votre médecin sont là pour vous rassurer et ils se feront un plaisir de vous répondre.