Grossesse prolongée : faut-il s'inquiéter du dépassement du terme ?

Bébé a décidé de jouer les prolongations, vous ne savez pas si vous devez vous inquiéter ? Voici quelques réponses face à une grossesse prolongée.


grossesse prolongée

Qu'est-ce que la grossesse prolongée ?

La grossesse prolongée (ou retardée) signifie que le bébé est en retard par rapport à ce qu'on appelle la durée type d'une grossesse, soit 40 semaines à partir de la date du début des dernières règles. Ceci est extrêmement variable d'une femme à l'autre puisque certaines femmes ont des cycles plus courts ou plus longs que la moyenne.

Il est important de noter que le gynécologue n'est pas en mesure de prédire de façon infaillible la date exacte du terme d'une grossesse. C'est en général au cours de la première échographie que le gynécologue ou l'obstétricien peut annoncer une échéance, avec une marge d'erreur d'environ une semaine.

La grossesse retardée touche 15 à 20 % des femmes en France. Il existe toutefois une différence avec le terme dépassé, celui-ci n'est valable qu'après la 42e semaine. Dans ce cas, seulement 1 % des femmes seraient concernées.

Des facteurs familiaux et/ou héréditaires peuvent aussi jouer un rôle majeur dans le dépassement du terme. En effet, si la mère d'une femme enceinte ou membre de la famille proche a accouché après le terme, il peut aussi arriver la même chose pour la future maman concernée.

Dépasser la date théorique : est-ce dangereux ?

Quelles conséquences ? En effet, on parle souvent des enfants prématurés, c'est-à-dire nés avant terme. Mais qu'en est-il des bébés qui prennent leur temps pour sortir ? Est-ce un réel problème ? Quelles seront les conséquences d'un accouchement en retard ?

La plupart des bébés nés à terme sont en bonne santé. Cependant, il existe toujours certains risques. Le risque d'accouchement d'un enfant mort-né augmente plus ou moins logiquement au fil des semaines.

En effet, parce que votre placenta, véritable usine d’échanges entre vous et votre bébé, fournit jusqu’à terme, et seulement jusque-là, l’oxygène et les nutriments qui lui sont nécessaires. Au-delà du terme, le placenta vieillit et fonctionne moins bien et les apports à votre bébé deviennent insuffisants, ce qui provoque une souffrance fœtale. Le bébé souffre très vite de déshydratation et peut être pris de malaise en raison de carences en sucre et en calcium. Mais le plus redoutable pour lui, c’est le manque d’oxygène.

Grossesse prolongée : un suivi très poussé

La plupart des médecins sont très vigilants en cas de retard. Lorsqu'une femme atteint sa date d'accouchement, elle est surveillée de très près pour s'assurer que la grossesse se passe bien. Elle est ainsi amenée à se rendre tous les deux jours à la maternité pour effectuer des tests et des examens. Toutes les 48 h, on procédera à des examens de sang et d'urine. On mesurera également la quantité de liquide amniotique et on surveillera l'état cardiaque du bébé en effectuant un monitoring.

Il est rare qu'un médecin prolonge une grossesse au-delà de 43 semaines, il procède généralement alors à un déclenchement artificiel de l'accouchement afin de garantir à la fois la sécurité du nouveau-né et de la mère.

Quelques exceptions peuvent amener à ne pas dépasser le terme : l'état de santé de la mère, l'hypertension, le diabète, etc.

Votre accouchement est en retard : détendez-vous !

Et vous, que faire quand l'attente se prolonge et que vous êtes au bord de la crise d'anxiété ? Vivre normalement... Sortir avec des copines pour déjeuner, promener, faire quelques longueurs en piscine, mais surtout ne pas s'énerver. En effet, vous aurez besoin de toute votre énergie pour accoucher alors ne la dépensez pas inutilement. Reposez-vous, car il n'est désormais plus très loin le temps où votre sommeil sera compté.

Profitez-en pour aller quotidiennement à la gymnastique prénatale, c'est bon pour entraîner votre respiration, mais aussi pour votre moral : vous y rencontrerez d'autres futures mamans qui ont peut-être déjà accouché et qui connaissent la même situation.

Enfin, pour vous soulager l'esprit, il est possible de calculer la date de son accouchement avec plus au moins de précision.