Stripping : tout savoir sur le décollement des membranes

Le stripping est une intervention qui s'avère parfois nécessaire en fin de grossesse. Elle va permettre de déclencher la phase de travail.


stripping

Le procédé du stripping et son action

Après 39 semaines de grossesse vous ne ressentez toujours aucune contraction. Bébé n'est pas décidé à sortir ? Peut-être, mais il ne faut pas attendre trop longtemps. En effet, le placenta à l'origine de l'oxygénation et de la nutrition fonctionne de manière optimale jusqu'à 41 semaines maximum, selon les médecins. Alors comme on dit, quand il faut y aller, il faut y aller !

Un gynécologue obstétricien ou une sage-femme peuvent réaliser un stripping.  Cette opération manuelle a pour but de décoller les membranes. Le col de l'utérus doit être déjà un peu ouvert pour y accéder.

On libère une hormone qui facilite le déclenchement des contractions. Cette hormone, c'est la prostaglandine. Elle est également utilisée au préalable sous forme de gel pour dilater le col de l'utérus. Le col doit être dilaté d'au moins un centimètre. Après quoi, le médecin ou la sage-femme atteint avec son doigt le bord du col de l'utérus. Il va séparer de la paroi du col les membranes amniotiques.

Les désagréments et l'efficacité de l'opération

En fin de grossesse, le col est très sensible, l'opération est parfois légèrement douloureuse. Il est possible également qu'après l'opération des contractions (c'est le but) et quelques saignements soient douloureux et vous gène. En tout cas, l'opération en elle-même n'est pas dangereuse.

Plusieurs études montrent l'efficacité du stripping. Cette opération accélère la mise au travail, parfois même quelques heures après. Il faut donc se tenir prête à l'accouchement après l'opération. Cette technique a des résultats concluants de manière générale, mais attention...

Le décollement des membranes ne garantit pas un accouchement accéléré à 100 %. Certaines femmes n'en ressentent pas les effets. Il faut parfois reconduire l'opération plusieurs fois pour avoir plus de chance de réussite. L'échec du stripping peut engendrer la prise de médicaments dans les jours suivants l'opération.