Ma vie sexuelle après l’épisiotomie

Après avoir subi une épisiotomie durant l'accouchement, la reprise d’une vie sexuelle normale est difficile… Pourquoi est-ce si difficile ? Qu’en est-il de la libido ? Comment s’y prendre ?

 


Vie sexuelle épisiotomie

Pourquoi est-ce si long pour reprendre une vie sexuelle après une épisiotomie ?

Pour de nombreuses raisons, les jeunes mamans sont souvent réticentes ou peu intéressées par la reprise d’une vie sexuelle imminente. La raison la plus évidente reste la douleur provoquée par l’épisiotomie et les points de suture subi lors de l’accouchement.

Que vous ayez une épisiotomie ou une cicatrice, la zone périnéale peut rester meurtrie et sensible pendant quelque temps. Il est logique de laisser guérir la plaie et les points de suture avant d’avoir des rapports sexuels. Voilà pourquoi il n’y a pas lieu de s’inquiéter si pendant les deux mois qui suivent l’accouchement vous ne parvenez pas à reprendre une vie sexuelle « comme avant ».

Chaque femme est différente, laissez-vous du temps et parlez-en avec votre moitié. Plusieurs facteurs entrent en compte :

- la douleur pendant les rapports

- l’allaitement maternelle qui, à cause de la sécrétion de prolactine, peut causer des sécheresses vaginales

- la cicatrisation incomplète de votre épisiotomie, déchirure ou césarienne

- l’appréhension de la douleur qui vous contracte et font que vous n’arriviez pas à vous détendre  

Les astuces pour surmonter ses craintes

Il est important de communiquer avec votre partenaire si vous ne vous sentez pas prête à reprendre une activité sexuelle. Voici d’autres conseils qui pourrait éventuellement vous aider :

- Laissez-vous un peu de temps pour vous deux

- Les lubrifiants peuvent être d'une grande aide si votre périnée est encore sensible. Il aide aussi en cas de sécheresse vaginale que rencontrent beaucoup de femmes à cette période

- Il est peut-être préférable de faire juste des câlins dans un premier temps, afin de se réhabituer peu à peu aux caresses sexuelles

- Choisir une position qui ne vous fait pas mal et où vous êtes à l’aise

- Continuez vos exercices du périnée pour muscler votre vagin. N’hésitez pas à vous renseigner à propos des séances de rééducations du périnée chez un kiné ou une sage-femme.

- incitez, dès la naissance, le papa à prendre son enfant dans les bras très souvent, à le câliner, lui donner son bain. Le contact corporel fréquent avec le nouveau-né fait monter le taux de prolactine masculin et diminue le désir sexuel.  

Quand dois-je m’inquiéter ?

Si les rapports sexuels continuent à être douloureux, même s'ils sont pratiqués en douceur et en faisant attention, il vaut mieux en parler à votre gynécologue. Parfois, la façon dont la déchirure ou l’épisiotomie a été cousue peut gêner sur le long terme. De plus, si vous avez des pertes vaginales odorantes, vous avez peut-être une infection qui nécessite d’être traitée médicalement. Si après quatre semaines, vous perdez encore du sang, ou si les pertes de sang augmentent, signalez-le à votre gynécologue.