Le développement du goût

A l’aide de ses cinq sens : le goût, l’ouïe, la vue, le toucher et l’odorat, l’enfant découvre le monde et réalise ses premiers apprentissages. Votre petit développe déjà son goût très jeune. Pour encourager cela, vous pouvez laisser votre enfant découvrir de nouveaux aliments dès son plus jeune âge.
 


Le développement du goût

En collaboration avec Nutricia, nous avons recueilli 10 conseils et faits pour promouvoir le développement du goût de votre bébé. Voulez-vous en savoir plus ? Alors regardez NutriciaBaby.be :

  1. Le goût de bébé commence déjà à se développer in utéro. Les papilles gustatives apparaissent sur la langue des bébés durant la grossesse, leur permettant de découvrir les premières traces de goût en fonction de ce que vous mangez.  Durant ces premiers mois dans votre ventre, il se familiarise avec les différents goûts.
  2. Après l’accouchement, bébé continue de se familiariser avec les goûts et les saveurs de votre alimentation grâce au lait maternel. Les enfants nourris au lait maternel sont plus susceptibles d’accepter les nouveaux.
  3. A partir de 4/5 mois : les premières purées sont l’occasion de nouvelles découvertes. C’est le début d’une grande aventure riche en nouvelles saveurs et goûts. Ses premiers mois sont l’occasion de découvrir une palette de goûts qui sont autant de légumes et fruits à votre disposition. Il va petit à petit apprendre à les reconnaître et les apprécier, toujours réduits en purée.
  4. A partir de 8 mois, vous pourrez introduire de nouvelles textures et associations de saveurs. C’est le moment de passer de la purée mixée aux textures moins onctueuses et à l’introduction de petits morceaux. Ceci est important pour le développement du mouvement de mastication et de déglutition de votre enfant.
  5. A partit de 12 mois, continuez à proposer de nouveaux goûts et tentez les textures de plus en plus grossières et les repas « comme les grands ». Ses premières dents lui permettent désormais de broyer et mâcher des aliments plus consistants : variez donc les recettes en cuisine pour qu’il appréhende ces nouvelles sensations !
  6. Le lieu et la manière de prendre les repas sont aussi importants que la composition de l’assiette. Prenez le temps de faire des repas à table en famille et au calme : bébé sera plus disposé et encouragé à apprécier de nouveaux goûts. A cet âge-là, les enfants adorent imiter : profitez-en pour lui montrer un bon exemple !
  7. Chaque enfant a ses propres goûts,  mais en général le sucré sera souvent la saveur préférée de bébé, procurant un sentiment de bien-être et d’apaisement, l’amer est le provoquera une réaction de dégoût intense, l’appétence pour le salé apparaîtra vers ses 4 mois.
  8. La répétition est de rigueur. Ne baissez pas les bras au premier rejet. Il faut parfois proposer à plusieurs reprises un même aliment avant qu’il soit accepté puis apprécié. La ligne Nutricia Baby Food conseille d'offrir le même goût 10 fois. Variez donc les plaisirs, goûts et textures, mais répétez les plats proposés. En lui proposant de manière continue des repas sains et équilibrés, bébé apprendra à aimer de nouveaux goûts.
  9. Respectez les gouts de bébé et ne le forcez pas à finir son assiette. Les enfants savent généralement bien se faire comprendre quand ils ont faim et quand ils ne veulent plus manger. Soyez patients et inventifs pour lui faire apprécier les repas, mais n’insistez pas pour lui faire finir sa soupe.
  10. Evitez le marchandage ou encore d’associer la nourriture à une récompense.  Si l’enfant commence à associer un comportement avec de la nourriture, les enjeux affectifs prennent le dessus et peuvent entraver ses découvertes alimentaires.

Le développement du goût de bébé ne peut pas se dissocier de la notion de plaisir. Faites du repas un vrai moment privilégié, positif et agréable, propice aux retrouvailles et aux échanges. Le reste suivra !