L'alimentation de bébé, ce qu'il faut savoir !

L’alimentation de votre bébé est au centre de vos priorités ainsi il est important de connaître les erreurs à éviter pour lui assurer une alimentation saine et équilibrée.


L'alimentation de bébé, ce qu'il faut savoir !

 La découverte de nouvelles saveurs est essentielle !

Dès 4 mois, il est important de commencer à diversifier l’alimentation de votre enfant en lui faisant notamment découvrir les fruits et légumes.

Gain de temps, les petits pots sont beaucoup privilégiés par les parents cependant il est nécessaire de diversifier les goûts et non avoir tendance à choisir un seul type de pot car bébé l’apprécie.

Dans le même sens, veillez à ce que votre enfant ne mange pas toujours le même poisson, ni la même viande, venant des mêmes lieux d’exploitation.

Transparence ... le mot d'ordre !

Par mesure de prévention et de sécurité, il est indispensable que vous accordiez de l’intérêt à la provenance des aliments. Dans ce sens, il est clairement déconseillé d’acheter les produits sur internet. La législation peut être différente d’un pays à un autre, ainsi cela pourrait constituer une menace sanitaire pour votre enfant.

 

Adoptez uniquement le maternel ou infantile !

Le lait occupe une place centrale dans l’alimentation de bébé, et des spécifiques sont recommandés. Durant la première année de bébé, le lait maternel et le lait infantile sont les seuls autorisés.

Eviter le lait animal qui contient beaucoup trop de protéines pour le jeune bébé. Les enfants nourris au lait animal sont davantage exposés aux dioxines qui sont des polluants pour l’organisme.

Soyez vigilants concernant les « laits » de soja, coco, noisette, amande, réellement trompeurs car ce sont en fait des sortes de jus, d’eaux parfumées. Ils ne sont aucunement adaptés aux nourrissons et ne leur apporte pas les nutriments nécessaires à leur développement. L’utilisation de ces substituts serait de la maltraitance nutritionnelle et peut entraîner carences et dénutrition.

Dernier conseil : évitez les contenants en plastique. Ils contiennent des perturbateurs endocriniens (molécules causant des anomalies physiologiques, notamment reproductives). Idéalement, utilisez des pots, assiettes ou récipients en verre.