Bébé et la vitamine, quels sont ses besoins ?

La vitamine est un élément essentiel à la santé de bébé. Le lait maternel fournit l'ensemble des nutriments nécessaires au développement de votre tout-petit. Par la suite, il est important de respecter les principes de la diversification alimentaire. Une alimentation équilibrée est nécessaire au bon développement de votre enfant.


vitamine bébé

Bébé et la vitamine de 0 à 6 mois : le lait avant tout

Le lait 1er âge, en relai du lait maternel, contient tous les éléments nécessaires aux besoins de bébé. Il reste l’aliment unique de bébé, source de nutriments et vitamines essentiels :

  • Du calcium pour la construction et la solidification des os et des dents.
  • 15 vitamines, dont la vitamine D qui participe à l’absorption du calcium par l’organisme de bébé.
  • Du fer, essentiel à la formation des globules rouges, participe aussi à la défense de l’organisme contre les infections, notamment de la sphère ORL.
  • Des oligo-éléments comme le cuivre, le zinc et le magnésium qui contribuent au bon fonctionnement du cerveau et à l’édification des os.

Bébé de 6 à 12 mois : place à la diversification alimentaire

Bébé a 6 mois et vous pouvez commencer à introduire les premiers fruits et légumes. C’est le moment de la diversification alimentaire, mais le lait garde une place importante dans l’alimentation quotidienne de bébé, à raison de 500 ml/jour minimum.

  • Le lait 2ème âge Babylait prend la suite du lait 1er âge et apporte les nutriments indispensables à bébé. Il reste un aliment complet et irremplaçable, source de calcium, de fer et de vitamines A, C, E et D.
  • Les premières compotes de fruits cuits apportent de la vitamine C pour bébé. Les fruits de couleur orangée comme les abricots, nectarines et melon sont riches en provitamine A (bêta-carotène) qui favorise la croissance et aide à mieux résister aux infections.
  • Les légumes, proposés en purées à votre bébé, sont aussi riches en vitamine C. Vous commencerez par des saveurs douces comme les carottes, haricots verts, courgettes, blanc de poireau, potiron… Pensez à utiliser le lait de bébé pour cuisiner ses purées !
  • La viande, le poisson et l’œuf font leur entrée dans l’alimentation de votre bébé à raison d’une part par jour. Ils sont source de protéines, fer et vitamine A (dans le jaune d’œuf cuit).
  • Les premières matières grasses - beurre et huiles végétales consommés crus - sont une bonne source de vitamine E pour bébé.
  • Le fromage râpé dans la purée ou la soupe, le camembert ou encore les fromages à pâte cuite sont une source supplémentaire de calcium.

Bébé de 12 mois et plus

Votre enfant peut désormais manger à peu près de tout. La variété et l’équilibre sont de mise pour lui apporter tous les nutriments dont il a besoin.

  • Place au lait de croissance Candia 3ème âge qui va désormais remplacer le lait 2ème âge. Son apport en fer est optimal pour les besoins de votre nourrisson qui grandit. Il est également enrichi en vitamine D, et en vitamine E, souvent déficitaire chez bébé.
  • Votre enfant devra consommer à tous les repas, au moins un produit laitier source de calcium: yaourt, fromage…
  • En plus des légumes et fruits cuits que bébé consomme sous forme de purées, soupes et compotes (5 portions par jour), bébé va se familiariser avec les crudités. Elles apportent à votre bébé de la vitamine C : carottes râpées, tomates pelées et épépinées et concombre par exemple.
  • Les céréales contenant des vitamines du groupe B (B1, B2…) améliorent la transformation des aliments en énergie, la fabrication des globules rouges, etc.
  • Les viandes et poissons sont précieux pour leur teneur en fer, et sont désormais au menu de son repas principal.
  • Bébé pourra manger des légumes secs dès ses 18 mois (pois cassés, lentilles…) : ils sont riches en vitamines du groupe B et surtout en fer.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page Facebook de Candia

 

Cet article ne se substitue en aucun cas à une consultation médicale ou à l'avis d'un professionnel de santé. En cas de doute, consultez un pédiatre ou votre médecin généraliste.