Allergie alimentaire bébé : que faut-il faire ?

Vous soupçonnez bébé d'avoir une allergie alimentaire. Il vomit souvent, multiplie les diarrhées et ses joues deviennent rouges et râpeuses... Autant de symptômes qui inquiètent et vous aimeriez faire quelque chose pour le soulager, mais quoi ?


allergie alimentaire bébé

Prenez rendez-vous avec votre pédiatre

La première chose à faire est de prendre sans tarder un rendez-vous avec votre pédiatre. Seul un médecin pourra réellement agir là-dessus. Il examinera votre bébé sous toutes ses coutures et déterminera s'il existe d'autres causes concernant ces symptômes. Car si bébé souffre de ces problèmes, il ne s'agit pas forcément d'une allergie alimentaire.

Si le pédiatre ne trouve aucune autre explication, il vous demandera, plus que probablement, d'emmener votre enfant faire une prise de sang afin de déterminer quelles sont les raisons de ses allergies. En d'autres mots, si ces réactions sont liées à ce qu'il mange et si oui, quels sont les aliments à bannir.

Allergie alimentaire bébé : prenez des précautions

En attendant, vous pouvez prendre l'initiative de faire attention à ce que vous donnez à manger à votre enfant et ainsi bannir certains produits de son alimentation. On estime que cinq aliments sont à eux seuls responsables des allergies alimentaires des enfants :

  • Le lait représente 12% des cas d'allergies - pensez à acheter du lait composé d'hydrolysats vendu en pharmacie.
  • Les oeufs sont incriminés dans 50% des cas - écartez-les le temps d'avoir les résultats des prises de sang.
  • De même l'arachide, la moutarde et les poissons ou crustacés sont pointés du doigt.

Pour éviter de tomber dans une psychose alimentaire absolue, pensez à consulter une diététicienne ou un médecin nutritionniste qui vous aidera à établir un plan alimentaire pour votre bébé. Enfin, si bébé devait être confirmé comme allergique “grave”, ayez toujours à votre portée une trousse de secours contenant de quoi pratiquer une piqûre d'adrénaline par voie intra-musculaire.