Votre bébé a un retard de langage : faut-il s'inquiéter ?

Si mignons que soient les mots qu'il invente, vers 3 ans, votre enfant doit accéder au langage des grands. Que faire si ce n'est pas le cas ?


langage bébé, bébé parle, premiers mots, langage, troubles du langage, développement bébé, développement,

Les bébés prêtent attention à la parole dès leur plus jeune âge. Dès la naissance, ils reconnaîssent la voix de la mère, et les voix en langue étrangère mieux encore que les adultes En grandissant, vous voyez le vocabulaire de votre petit chéri s'enrichir. Oui, mais à part vous, personne ne le comprend encore ! Il parle encore « bébé » et vos amis vous disent parfois « Je n'ai pas compris ce qu'il vient de dire ».

Des conseils pour améliorer le langage de votre enfant

Le premier conseil serait que vous-même utilisiez des termes corrects lorsque vous lui parlez. Inutile d'employer ses « mots », son babillage, si vous voulez le faire évoluer. Prononcez correctement le terme qu'il déforme. A force de vous entendre, il finira par le dire normalement. Vous pouvez également l'inciter à le répéter après vous. Mais sans trop insister car vous risqueriez alors de décourager et perturber votre petit loup.

Si touchants que soient les mots de son invention, votre poupon doit être stimulé pour évoluer et accéder au langage des "grands". Or, la tentation est grande pour des parents de garder leur dernier « petit » ou pour les aînés d'imiter le dernier-né, notamment en babillant comme lui. Vers 3 ans, il est temps aussi de laisser la tétine, ou "sucette" de côté. La succion de la sucette et du biberon implique un positionnement particulier de la langue, caractéristique aux bébés. Ce qui empêche une bonne prononciation des sons et des mots.

Si le trouble persiste

Vers 4 ans, si les troubles du langage persistent, n'hésitez pas à en parler à votre pédiatre. Il s'assurera que les tympans de votre bambin sont bien dégagés et que son audition est bonne. Au besoin, il vous orientera vers un spécialiste afin de l'aider à surmonter ses difficultés, avant l'accès à l'école primaire. Après un diagnostic, et en fonction des problèmes et des conditions de l'enfant, le médecin vous recommandera de prendre les précautions appropriées.

Utiliser le langage « normal » permet à votre chéri d'être compris de tous, et plus seulement de Papa et de Maman. Avec l'entrée à l'école, sa vie sociale et relationnelle prendra plus d'importance. Votre bambin va s'épanouir en présence d'autres enfants et son langage comme son vocabulaire vont fortement progresser. N'en doutez pas !