Débat : les enfants doivent-ils croire au Père Noël ?

Laisser ses enfants croire au Père Noël ou leur dire la vérité ? L’heure du gros bonhomme rouge approche et certains parents s'interrogent !


croire au père noël

Doit-on nier l'existence du Père Noël ou laisser faire la magie ?

La magie de Noël !

Mentir, ce n’est pas bien ! Tout parent essaie d’inculquer à ses enfants cette règle de base. Pourtant ils sont les premiers à raconter ce gros mensonge : le Père Noël existe ! Au nom de la vérité, faut-il sacrifier la magie de Noël ?

Jusqu’à 4 ou 5 ans, les enfants vivent dans un monde où le réel et l’imaginaire se confondent parfois. Rien d’étonnant pour eux qu’un vieux monsieur habillé de rouge réussisse la prouesse de distribuer les millions de cadeaux à tous les enfants de la terre en une nuit, sur un traineau volant !

Le Père Noël fait partie de ces personnages qui peuplent l’imaginaire des enfants, comme les fées ou les super héros ! Les laisser croire que les cadeaux arrivent par magie est une plus belle histoire que de leur expliquer qu’il faut travailler dur pour pouvoir payer tous ces cadeaux.

L’imaginaire préserve les enfants de certaines réalités, qu’ils auront le temps d’appréhender en grandissant. Certains spécialistes parlent de fabulation.

Croire au Père Noël : Fabulation ou mensonge ?

La plupart du temps, les enfants n’en veulent pas à leurs parents d’avoir ainsi travesti la réalité. Même si une pointe de déception les tenaille, ils finissent par comprendre. Toutefois, si ce « mensonge » vous dérange, vous pouvez toujours raconter l’histoire du Père Noël comme un conte : il était une fois un monsieur tout habillé de rouge ou il semblerait que…

Dans certaines familles croyantes catholiques, le Père Noël n’est qu’un personnage secondaire dans la fête : c’est la naissance de Jésus qui est célébrée.

Mais si le choix de la franchise la plus totale est le vôtre, expliquez-le bien à votre enfant qui peut se sentir marginalisé par rapport à ses copains et copines et exclu de l'engouement suscité par Noël.

En revanche, quand votre enfant grandit et qu’il commence à vous poser des questions précises sur l’existence réelle du bonhomme rouge, ne le maintenez pas dans son illusion. Renvoyez-lui la question : « et toi qu’en penses-tu ? »

Vous verrez alors s’il est prêt à accepter la vérité et à connaître le secret des grands ! Ou s'il souhaite rêver encore un peu...