Mon enfant est jaloux : que faire ?

Gérer un enfant jaloux au sein de la famille n'est pas une mince chose affaire. Comment s'y prendre ?


Mon enfant est jaloux : que faire ?

Vous le constatez avec regret : votre enfant est jaloux. Dès que vous accordez un peu d’attention à son frère ou à sa sœur, c’est la même rengaine : votre petit bout commence à pleurnicher, à vous interpeler,  à faire une bêtise... Bref, il fera tout pour attirer votre attention comme si vous ne deviez vous intéresser qu’à lui. C’est « MA maman est devenu sa phrase préférée » et sa maman, il ne la prête pas !

Pas facile de gérer cette attitude au sein de la fratrie… Pourtant si votre enfant est jaloux, c’est qu’il manifeste de l’amour et qu’il s’interroge sur sa place au sein de la famille. Il est inquiet. Est-il à la hauteur de son frère ou de sa sœur, si grand(e), si fort(e), si doué(e) ou si petit(e) et si adorable ? Est-il toujours autant aimé ? Cette réaction est presque incontournable et souhaitable !  Car ce sentiment va contribuer à construire son identité et sa personnalité qu’il va ébaucher en fonction des autres. Face à son frère ou à sa sœur, il va cultiver sa différence et développer ses compétences. A condition que sa jalousie soit acceptée au sein de la famille.

Comment rassurer votre petit jaloux ?

Si votre petit ne peut pas l’exprimer, il risque de culpabiliser et de s'enfermre dans une confrontation systématique avec ses frères et soeurs. Autant lui demander ce qui ne va pas et lui laisser exprimer ses sentiments, même si vous les jugez négatifs. Expliquez-lui que c’est un sentiment naturel et qu’il est normal qu’il existe des tensions entre les membres de sa famille.

Pour le rassurer, bien sûr, vous pouvez lui expliquer que vous aimez chacun de vos enfants de la même façon. Mais le mieux est encore de valoriser certains aspects remarquables de sa personnalité et de consacrer un temps spécifique à chaque enfant. Organisez des têtes à têtes, une fois avec papa, une fois avec maman. Privilégiez des activités en duo et montrez-lui qu’il a ses propres compétences et aptitudes. De cette façon, votre petit jaloux se sentira valorisé pour ce qu’il est : il sera plus serein et tolérant lorsque vous vous occupez des autres.