Comment aider votre enfant à devenir propre, de jour comme de nuit ?

Si bien des parents proposent le pot à leur enfant avant qu'il est 2 ans, c’est bien souvent à cet âge qu'il sera prêt à aborder cet apprentissage.

 


Comment aider votre enfant à devenir propre, de jour comme de nuit ?

Mieux vaut opter pour un simple petit pot, sur lequel votre bambin se sentira en sécurité. Retirez-le du pot dès qu’il a fait ses besoins ou au bout de 5 à 10 minutes. Cela ne sert à rien de prolonger l’expérience au-delà de ce temps.

Lorsque votre petit bout a compris ce que vous attendiez de lui et qu’il commence à faire régulièrement ses besoins dans le pot, proposez-lui de lui mettre une culotte « comme un grand ». Votre petit loulou sera encouragé dans son apprentissage en constatant l’inconfort d’une culotte mouillée.

L’été est une bonne saison pour aborder cette grande étape car les petits ont des tenues plus légères et plus simples à ôter. Mais rien ne vous empêche de commencer l'apprentissage en hiver.

Commencez cet apprentissage lorsque votre enfant est calmement à la maison ou à la crèche et non pas lorsque vous partez en voiture ou chez des amis. Félicitez votre enfant à chaque fois que sa couche ou sa culotte est sèche.

Vers 3 ans, vous verrez votre petit garçon prendre l’habitude d’uriner debout, ce qu’il perçoit comme une nouvelle progression !

Une fois le principe du contrôle urinaire et anal acquis pendant la journée, votre enfant sera propre la nuit également. Il est inutile de le réveiller pendant son sommeil pour le mettre sur le pot.

Il n’y a aucun âge « normal » pour être propre, de jour comme de nuit. Chaque enfant accède à la propreté à son rythme. Le laisser plus longtemps sur le pot ou s’énerver ne servent à rien. En complément à cet apprentissage, invitez votre petit à se laver les mains dès qu’il a fini ses besoins. Il s’agit d’une autre mesure d’hygiène à prendre le plus rapidement possible.